BFM Business

Pourquoi ce milliardaire allemand fan de rugby rachète le Stade Français

Fort d'une fortune personnelle estimée à 2,4 milliards d'euros, le milliardaire allemand Hans-Peter Wild apporte au Stade Français sa force de frappe financière.

Fort d'une fortune personnelle estimée à 2,4 milliards d'euros, le milliardaire allemand Hans-Peter Wild apporte au Stade Français sa force de frappe financière. - Axel Heiter

Hans-Peter Wild, nouveau propriétaire du club parisien de rugby, a fait fortune dans l'agroalimentaire, grâce notamment aux jus de fruits Capri-Sun. Classé 782e fortune mondiale selon Forbes, ce milliardaire résidant en Suisse est le grand mécène du rugby en Allemagne.

Un milliardaire allemand de 76 ans ayant fait fortune dans l'agroalimentaire... Le profil de Hans-Peter Wild, repreneur du Stade Français, a de quoi surprendre. Propriétaire depuis 2011, Thomas Savare, qui dirige le groupe Oberthur, lui a pourtant donné sa préférence pour reprendre le club après l'échec du projet de fusion avec le Racing 92 en mars 2017.

Le repreneur apporte au Stade Français sa force de frappe financière très conséquente. Il pèse, selon le magazine Forbes, plus de 2,4 milliards d'euros (2,7 milliards de dollars), soit la 782e fortune mondiale à l'aune de ce classement américain.

Résidant dans le canton de Zoug, en Suisse alémanique, il doit sa fortune à son histoire familiale. Rudolph Wild, son père, chimiste, avait fondé en 1931 une société spécialisée dans l'élaboration d'additifs alimentaires.

Hans-Peter, jeune diplômé de droit et de commerce, débute sa carrière professionnelle dans l'industrie chimique et pétrolière avant de rejoindre l'entreprise familiale en 1974, à 33 ans.

-
- © Le Stade Français est détenu par le milliardaire allemand Hans-Peter Wild. Romain Lafabrègue-AFP

Il la développe à l'international sur le marché des additifs alimentaires (wildflavors.com), puis la cède en 2014 à une firme américaine de l'agro-industrie, Archer Daniels Midland, pour trois milliards de dollars.

Hans-Peter Wild propulse aussi à l'export la marque Capri-Sun de jus de fruits. Une marque dont le coup de génie marketing est d'avoir été conçue dès 1969... sans additifs alimentaires. Son emballage atypique, une mini-poche à boire qui ne déchire jamais, fait son succès. Rien qu'en 2014, Capri-Sun a vendu plus de 6 milliards de mini-poches dans les 119 pays où elle est distribuée.

Vendue aux États-Unis depuis 1981, la boisson a même attiré l'attention de la NASA qui a choisi de collaborer en 2011 avec les ingénieurs d’Indag pour concevoir une mini-poche pour s'alimenter dans l’espace. Cette autre filiale du groupe Wild s'est spécialisée dans les machines et les équipements pour l'industrie agro-alimentaire.

-
- © La marque Capri-Sun est distribuée par Coca-Cola Entreprise en France.

Bien que résident suisse, Hans-Peter Wild, marié et père de deux enfants, est resté fidèle à sa ville natale d'Heidelberg, dans le sud-ouest de l'Allemagne, où le groupe qu'il possède a ses racines et ses usines.

Le milliardaire s'est engagé dans la promotion du rugby allemand en soutenant d'abord le club d'Heidelberg RK, devenu un des deux seuls clubs professionnels d'Allemagne, et dans lequel son père jouait déjà au rugby. Puis il y a fondé en 2007 une académie qui porte son nom. Il sponsorise également la sélection nationale dans un pays où la culture du football est ultra-dominante.

17 millions investis dans le rugby allemand depuis 2007

Selon le directeur de la Wild Rugby Academy, Robert Mohr, ancien joueur pro passé par Bourgoin et La Rochelle, le généreux mécène aura investi à la fin de l'année 17 millions d'euros depuis 2007 dans le rugby allemand.

"Le développement du rugby en Allemagne, c'est dans l'intérêt de tout le monde", avait estimé Robert Mohr, interrogé par l'AFP, projetant pour le club parisien "des matches d'exhibition et des stages" outre-Rhin afin "d'attirer l'attention sur le Stade Français dans un marché émergent comme l'Allemagne". Le pays se situe à la 25e place des nations mondiales, selon le classement établi par la fédération internationale World Rugby.

Le riche homme d'affaires va-t-il profiter de la reprise du Stade Français pour mêler son amour du rugby et la conduite de ses affaires? Il pourrait grâce au club renforcer la notoriété de sa marque de jus de fruits dans l'hexagone, où elle est distribuée par Cola Cola Entreprise.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco