BFM Business

Pour la première fois il sera possible de dîner sous l'eau en Europe

VIDÉO - Au premier trimestre 2019, ouvrira à Lindesnes, dans le sud de la Norvège, le premier restaurant sous-marin d'Europe. Under offrira une vue sans équivalent sur la faune marine avec une baie vitrée de 44m².

Qui n'a jamais rêvé de manger un bon poisson tout en admirant, par la fenêtre, ses congénères qui, eux, nagent joyeusement dans la mer? Si certains privilégiés pouvaient déjà réaliser ce fantasme à Dubaï ou aux Maldives, il sera bientôt possible de le faire aussi en Europe. En effet, au premier trimestre 2019, le restaurant Under offrira cette expérience unique en son genre.

Situé à Lindesnes, dans le sud de la Norvège, cet établissement a été conçu par le cabinet d'architectes Snøhetta. Le bâtiment sera à moitié immergé. Les clients entreront depuis le rivage et descendront dans l’édifice qui s’enfonce à cinq mètres en-dessous de la surface de l'eau. Pas de panique, les architectes ont prévu des murs en béton d'un mètre d'épaisseur afin de résister à la pression et aux chocs d'une mer démontée. Toute aussi résistante, la baie vitrée de 11 mètres sur 4 leur offrira une vue imprenable sur la faune et la flore marine.

"Sentir un soupçon d'embruns frais"

Le restaurant comprendra trois niveaux. L'entrée, le bar à champagne qui marque la transition entre la terre ferme et les flots. "Cette transformation physique est soulignée par une étroite fenêtre découpée verticalement à travers les niveaux du restaurant", expliquent les architectes sur leur site. Le restaurant pourra accueillir entre 80 et 100 personnes. La teinte des murs (dans les bleus et les verts) et la lumière tamisée permettront d’observer dans les meilleures conditions visuelles le spectacle qu’offre cette portion sauvage de la mer du Nord. "Lors d'une journée de mer agitée, vous pouvez sentir un soupçon d'embruns frais et salés sur votre visage lorsque vous entrez dans le restaurant", affirme le cabinet Snøhetta.

Le Under accueillera aussi un centre de recherche. Des professionnels étudieront la biologie marine et le comportement des poissons. Le bâtiment en lui-même sera un refuge pour les mollusques. Le cabinet Snøhetta a prévu de le revêtir d'une couche de béton irrégulière qui devrait très vite être colonisée. "Au fil du temps, à mesure que la communauté de mollusques se densifiera, le monolithe submergé deviendra un récif artificiel qui devrait attirer plus de vie marine", espèrent les architectes.

Une aubaine pour le chef Nicolai Ellitsgaard qui aura des fruits de mer à portée de main.

Diane Lacaze