BFM Business

Pianos Steinway: un sulfureux milliardaire fait monter les enchères

Le milliardaire américain John Paulson aurait formulé une offre supérieure à celle de Kohlberg and Co pour les pianos Steinway.

Le milliardaire américain John Paulson aurait formulé une offre supérieure à celle de Kohlberg and Co pour les pianos Steinway. - -

Le fabricant d'instruments de musique Steinway a reçu une offre de reprise supérieure à celle de Kohlberg, qui tenait la corde jusque-là. Celui qui l'a formulé ne serait autre que John Paulson, un célèbre spéculateur américain.

Les célèbres pianos Steinway attisent les convoitises. Le fabricant d'instruments de musique qui devait être racheté par la société de private equity Kohlberg and Company a annoncé, lundi 12 août, avoir reçu une meilleure offre de la part d'un autre fonds d'investissements.

Cette proposition atteint les 38 dollars par action, soit 4 dollars de plus que celle de l'offre précédente, ce qui valoriserait la marque qui fête ses 160 ans en 2013 à 477 millions de dollars.

Steinway Musical Instrument n'a pas précisé le nom de cet investisseur providentiel. Mais selon le Financial Times, ce n'est autre que John Paulson, milliardaire américain à la réputation sulfureuse. Le fondateur du fonds spéculatif, Paulson & co a notamment construit sa fortune grâce à la crise des subprimes, en misant dès 2005 contre le marché immobilier américain.

Des pianos mais aussi des trompettes et des saxos

Lorsque la plus grande bulle de l'histoire de la finance éclate, son fonds réalise plus de 15 milliards de dollars de gain, le plus gros profit jamais tiré de transactions financières. La firme, qui pesait à peine 4 milliards de dollars en 2005, après 10 ans d'existence, gère plus de 30 milliards d'actifs en 2010.

Son nom a également été cité dans le cadre du procès de Fabrice Tourre, cet ancien de Goldman Sachs jugé coupable de fraude pour son rôle dans la conception d'un produit hypothécaire qui a ruiné les clients ayant investis dessus. En 2010 toutefois, il a le nez moins creux quand il incite ses équipes à investir massivement sur une faillite de la Grèce.

Le nom Steinway, rendu célèbre par ses fameux pianos, fabrique aussi des saxophones, des cors, des clarinettes, des trombones, des caisses claires ou encore des trompettes.

La société, dont l'une des plus fidèles ambassadrices est la pianiste française Hélène Grimaud, basée à Waltham dans le Massachusetts, a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 354 millions de dollars et un bénéfice net de 13,5 millions.

Nina Godart