BFM Business

Pernod Ricard supprimerait 900 emplois

Pernod Ricard projetterait de supprimer 165 emplois en France.

Pernod Ricard projetterait de supprimer 165 emplois en France. - -

Les mesures anti corruption en Chine ont affecté le groupe de vins et spiritueux, qui cherche désormais à se réorganiser. Selon Les Echos, 900 emplois seraient supprimés, dont 165 en France.

L'impact des mesures anti corruption en Chine a été plus fort qu'attendu pour Pernod Ricard. Elles ont en effet coûté quatre points de croissance au groupe de vins et spiritueux au premier semestre. Les ventes ont quant à elles chuté de 18%. Terminé, la bouteille de whisky ou de cognac en cadeau.

A Pékin, les dirigeants ont également interdit les banquets officiels et les très prisés karaokés. Les Chinois n'ont plus soif et Pernod trinque: le pays génère en effet 20% du chiffre d'affaires du groupe.

Des précisions fin août

Simple ralentissement, selon Pernod Ricard, qui espère une reprise pour 2015. En attendant, il annonçait en février dernier un plan de réorganisation: Allegro. Selon le syndicat Fo, cité par Les Echos, il devrait toucher 900 postes dont 165 en France. Le groupe prévoit notamment de fusionner plusieurs services et de délocaliser peut être une partie des activités à Marseille.

Des réunions régulières avec les partenaires sociaux sont prévues jusqu'en novembre. La direction, elle, ne commente pas. Elle donnera des précisions lors des résultats annuels fin août.

Hélène Cornet