BFM Business

Pelé croit se reconnaître dans une pub de Samsung et n'apprécie guère

Le roi Pelé a décidé d’attaquer Samsung devant une cour de Justice à Chicago, pour lui réclamer 30 millions de dédommagement.

Le roi Pelé a décidé d’attaquer Samsung devant une cour de Justice à Chicago, pour lui réclamer 30 millions de dédommagement. - Money Sharma-AFP

"La légende brésilienne du football accuse le fabricant coréen d'avoir utilisé abusivement son image sur une publicité pour des téléviseurs. Il réclame 30 millions de dollars de dédommagement."

Le roi Pelé ne plaisante pas avec son image. Il n'a certes rien contre les marques qui veulent profiter de son aura pour mettre en avant leur produit. Mais à condition d'avoir droit à une juste rétribution. La légende du football brésilien a donc décider de s'attaquer à Samsung qu'il accuse d'avoir abusivement utilisé son image dans une campagne publicitaire.

L'ex-joueur a déposé plainte à Chicago contre le géant coréen de l'électronique grand public au début du mois de mars 2016 par le biais de l'entreprise Pele IP Ownership LLC. Cette structure gère son image et ses contrats publicitaires puisqu'il est sous contrat avec plusieurs marques (Volkswagen, Emirates et Viagra notamment).

L'affaire n'est pas simple. La campagne qui a provoqué la colère de Pelé visait à vanter les mérites de la dernière génération des téléviseurs Samsung. Sur l'encart publicitaire incriminé -paru notamment en 2015 dans la version papier du prestigieux New York Times- on ne voit pas apparaître le nom de Pelé. Pas plus que sa photo. L'image met simplement en scène, un acteur noir pouvant lui ressembler, aux dires du célèbre plaignant.

-
- © Dans la publicité incriminée, Samsung représente un footballeur en train d'exécuter un ciseau, qui était la grande spécialité du joueur brésilien, aux côtés d'un acteur noir, ce qui pourrait entretenir la confusion avec Pelé.

Mais la confusion avec Pelé aurait été renforcée par la présence d'un footballeur en train d'exécuter un geste footballistique (une volée en ciseau, pour les spécialistes) qui était une des spécialités du célèbre joueur brésilien.

Il n'en a pas fallu plus pour déclencher l'ire du roi Pelé qui, dans sa plainte, ajoute qu'en 2013 Samsung avait interrompu brutalement des négociations menées avec lui pour un contrat publicitaire destiné à promouvoir des téléviseurs.

Décidément très fâché avec la marque coréenne, le footballeur lui réclame rien moins que 30 millions de dollars (26,5 millions d'euros) de dédommagement. Pour le défendre, il s'est adjoint les services d'un avocat, Frederick Sperling. Celui-ci avait été le conseil de Michael Jordan dans un litige (presque) analogue qui opposait le célèbre joueur de basket-ball à feu la chaîne nord-américaine de supermarchés Dominick's pour une utilisation abusive de son nom dans un publicité parue en 2009.

L'avocat avait permis à l'ex-star des Chicago Bulls d'obtenir en 2015, 8,9 millions de dollars de dédommagement, que le richissime sportif à la retraite a ensuite décidé de redistribuer à des associations de la ville de Chicago.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco