BFM Business

Paris renforce sa lutte contre les meublés touristiques illégaux

-

- - Farouk Batiche - AFP

La mairie de Paris a annoncé mercredi qu'elle allait intensifier ses opérations "coups de poings" contre les meublés touristiques illégaux qui utilisent des plateformes comme AirBnb, qui auront lieu une fois par mois. "Il y a une volonté d'accélérer ces opérations", a indiqué à l'AFP Ian Brossat (PCF), adjoint au Logement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, à l'occasion d'une opération de ce type lancée mercredi à Montmartre, autour de la place du Tertre.

"Nous sommes très déterminés à lutter contre le développement des meublés touristiques et ainsi à protéger les logements des Parisiens", a indiqué l'élu. La mairie va ainsi multiplier les contrôles et discute dans le même temps avec les multiples plateformes qui offrent ce genre de logements, AirBnb étant la plus connue, pour qu'elles "prennent leur responsabilité et alertent leurs clients sur la règlementation en vigueur".

Un particulier ne peut pas louer sa résidence principale plus de quatre mois par an. S'il veut la louer plus longtemps, le logement -qui n'est plus résidence principale- est alors considéré comme une activité économique. Le propriétaire devra alors "compenser" en offrant à la location traditionnelle une surface équivalente, dans le même arrondissement. Selon AirBnb, la capitale française se situe en tête du classement mondial des logements proposés.

N.G. avec AFP