BFM Business

Paris et Londres se disputent le titre de ville la plus visitée

Les touristes venus d'Asie sont de plus en plus nombreux à visiter Londres.

Les touristes venus d'Asie sont de plus en plus nombreux à visiter Londres. - -

La capitale britannique aurait accueilli plus de 16 millions de visiteurs, soit plus que Paris, selon l'office de tourisme Visit Britain, mercredi 15 janvier. Des chiffres contestée par la capitale française.

Mise à jour: jeudi en fin d'après-midi, la ville de Paris a publié un communiqué contestant ces chiffres. Selon ce communiqué, "les seuls chiffres à ce jour comparables sont ceux de 2012: 29 millions pour Paris contre 27,6 à Londres. Les chiffres de 2013 ne sont pas encore consolidés. Les chiffres de VisitBritain sont basés sur des projections d'après la tendance sur les neuf premiers mois de 2013. A Paris, on estime que la fréquentation touristique étrangère devrait bénéficier d’une croissance de 5,2% à la fin du mois octobre pour l’année 2013. A ce stade, les chiffres consolidés tendent donc à maintenir Paris comme la première capitale touristique mondiale".

Les investissements de rénovation des Jeux Olympiques rapportent à Londres. En 2013, la capitale britannique aurait été la ville la plus visitée au monde avec 16 millions de voyageurs, du moins selon l'office de tourisme, Visit Britain.

Bangkok, qui avait reçu plus de visiteurs internationaux en 2012, se placerait donc en deuxième place, et Paris hérite de la médaille de bronze. A Londres, les touristes viennent principalement d'Europe, et tout particulièrement de France. Ceux venus de marchés en pleine croissance, comme l'Asie et la Russie, sont de plus en plus nombreux.

Mais les visas britanniques sont plus durs à obtenir que pour visiter la France, par exemple. Le ministre du tourisme a ainsi obtenu que les mesures soient assouplies, au moins pour les visiteurs venus de Chine.

Les touristes ont dépensé 16 milliards de dollars à Londres

Une mesure nécessaire, car les touristes rapportent gros. En juin 2013, Mastercard estimait qu'ils dépenseraient 15,96 milliards de dollars avant la fin de l'année à Londres, contre 13,92 milliards à Paris.

Pour promouvoir le Royaume-Uni dans le monde, l'office de tourisme britannique reçoit 30 millions de livres par an. Dernière initiative en date, un guide à destination des hôteliers dont le ton n'a pas plu à la presse internationale. En effet, il conseille, par exemple, de ne pas mettre "les Hongkongais superstitieux" dans des lits à baldaquins car ils ont peur des fantômes...

Le document estime également qu'il vaut mieux éviter de sourire aux Français qu'on ne connaît pas. Ces derniers se consoleront en se rappelant que l'Hexagone garde un solide avantage sur son rival d'outre-Manche, et reste le pays le plus visité au monde, avec 83 millions de touristes en 2012. La Grande-Bretagne se plaçait alors huitième, avec moins de 30 millions de visiteurs.

Joseph Sotinel