BFM Business

Orange déprécie à zéro son investissement dans Skyrock

Orange était rentré au capital de la radio de Pierre Bellanger en 2011, visiblement à la demande du gouvernement de l'époque

Orange était rentré au capital de la radio de Pierre Bellanger en 2011, visiblement à la demande du gouvernement de l'époque - Pierre Verdy AFP

L'opérateur téléphonique a intégralement déprécié les 20 millions d'euros investis pour rentrer au capital de la radio rap et de ses blogs.

Orange aura fait une mauvaise affaire en s'aventurant sur la planète rap. L'opérateur téléphonique, qui avait investi 20 millions d'euros pour prendre 2% de Skyrock et 49% de ses activités internet, a discrètement déprécié ces investissements à zéro.

Orange ne fait que suivre l'exemple de Skyrock lui-même, qui a passé une dépréciation de 16,2 millions d'euros pour ramener à zéro la valeur de ses activités web. Toutefois, cette dépréciation a eu lieu fin 2012, soit un an avant Orange.

Le calice jusqu'à la lie

Mais Orange a dû boire le calice jusqu'à la lie. En effet, ces activités internet, à court de trésorerie, ont dues être recapitalisées en mars 2014 de 2,7 millions d'euros, dont la moitié apportée par Orange....

Dans les comptes de Skyrock, la dépréciation des activités web est justifiée par "la non-réalisation du plan d'affaires et les pertes enregistrées en 2012; les pertes envisagées pour 2013; et l'absence de plan à moyen terme".

Recettes divisées par trois

En effet, les résultats de ces activités web -essentiellement les fameux Skyblogs désormais éclipsés par Facebook- sont en chute libre. Depuis 2009, leur audience a été divisée par deux, et leurs recettes publicitaires par trois. Toutefois, un léger rebond des recettes (+6%) a eu lieu en 2013.

Ces activités sont aussi lourdement déficitaires. Toutefois, la radio rap assure qu'elles "s'acheminent vers l'équilibre", et leurs pertes ont d'ores et déjà été réduites d'un tiers en 2013.

La radio résiste

Cela grâce au plan de restructuration entamé en 2012 dans tout le groupe, qui passe par une réduction des frais généraux et des effectifs: le nombre de salariés a ainsi été réduit de 38% depuis 2009, toutefois sans recourir à un plan social. 

Pendant ce temps, l'activité principale du groupe (la radio rap et R'nB) résiste mieux. Les audiences et les recettes publicitaires reculent légèrement, tandis que le résultat d'exploitation reste légèrement bénéficiaire. "Et au premier semestre 2014, le chiffre d'affaires de la radio progresse de +10%", assure la radio rap.

Un investissement politique

Rappelons qu'Orange était rentré au capital de la radio rap en 2011, lors du conflit entre le fonds Axa Private Equity et le PDG-fondateur Pierre Bellanger, qui cherchait de nouveaux actionnaires. L'arrivée de l'opérateur téléphonique avait surpris, car le nouveau PDG Stéphane Richard expliquait alors vouloir se désengager des contenus...

Mais visiblement, cet investissement a été effectué à la demande du gouvernement de l'époque. En effet, Franck Louvrier, conseiller en communication du président Sarkozy, déclarera à Marianne: "Pierre Bellanger connaît le Président depuis très longtemps. Sa première radio, la Voix du Lézard, était installée à Neuilly. On lui a dit qu’on allait l’aider à trouver une solution, parce que Skyrock est un média utile". Et Pierre Bellanger lui-même remerciera "les pouvoirs publics" sur son antenne le 22 avril 2011.

En pratique, Orange a d'abord acheté 2% de Skyrock et 34,15% des Skyblogs, puis a dû racheter début 2013 les 14,6% des Skyblogs détenus par le Fonds stratégique d'investissement (FSI), à qui l'opérateur avait accordé une promesse d'achat.

A noter que l'opérateur téléphonique achète aussi de la publicité à Skyrock, à hauteur de 979.000 euros en 2012, puis 520.000 euros en 2013. "Orange ne surinvestit pas en publicité chez Skyrock par rapport à la concurrence", précise la radio rap.

Interrogés, Orange et Axa Private Equity (devenu Ardian) n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Jamal Henni