BFM Business

Nike va se chercher un nouveau patron

La marque à la virgule a réalisé un bénéfice net de 3,27 milliards de dollars lors du dernier exercice.

La marque à la virgule a réalisé un bénéfice net de 3,27 milliards de dollars lors du dernier exercice. - AFP

Le groupe américain a annoncé le départ de son président et cofondateur Philip Knight. Mark Parker, le directeur général de la marque, est favori pour lui succéder.

Une page se tourne du côté de Nike. L'équipementier sportif américain a en effet annoncé mardi le départ de son président et co-fondateur Philip Knight, 77 ans, et a lancé une procédure pour lui trouver un successeur. Philip Knight, qui a fondé l'entreprise en 1964 avec Bill Bowerman, va ainsi quitter la présidence du conseil d'administration de Nike en 2016, a précisé le groupe dans un communiqué.

Le partant recommande Mark Parker, directeur général du groupe depuis 2006, pour lui succéder. Mais la décision finale revient au conseil, qui pourrait aussi aller chercher une personnalité à l'extérieur de l'entreprise. Mark Parker a pour lui les bonnes performances financières de la marque à la Virgule (The Swoosh).

Montée en puissance dans le football

Sous son règne, Nike a creusé l'écart avec ses principaux rivaux et surtout rivalise quasiment d'égal à égal avec son grand concurrent Adidas dans le football, un sport où le groupe est présent seulement depuis les années 90. L’équipementier a dégagé un bénéfice net de 3,27 milliards de dollars, en hausse de 21,6% sur un an, lors de son exercice 2014/15. Son chiffre d'affaires a progressé de 10,1%, à 30,60 milliards de dollars.

En parallèle, Phil Knight va aussi transférer ses actions, qui représentent environ 15% du capital, vers une entité indépendante, Swoosh LLC, qui compte Mark Parker et lui-même dans son conseil d'administration. Son fils Travis Knight, 41 ans, entre, lui, au conseil d'administration de Nike.

Y.D. avec AFP