BFM Business

Nike, Adidas, Puma… Quel équipementier va profiter de l’Euro?

L'Équipe de France évoluera sous les couleurs de Nike, tandis que la Belgique est équipée par Adidas.

L'Équipe de France évoluera sous les couleurs de Nike, tandis que la Belgique est équipée par Adidas. - Loic Venance - AFP

"Égéries, maillots, ballons… À quelques heures du début de la compétition, le rapport de force entre les différents équipementiers est établi. Tour d’horizon."

Cristiano Ronaldo avec Nike, Mesut Özil chez Adidas, Antoine Griezmann et Puma: les stars du football constituent une arme de choix dans l'arsenal marketing des équipementiers sportifs. Et l’Euro 2016, qui débute ce vendredi 10 juin, offre une exposition rêvée aux marques qui ont misé gros sur l’événement.

L’occasion de faire le point sur le rapport de force entre les différents équipementiers, mais aussi de se rendre compte que la domination de Nike et Adidas est toujours aussi écrasante.

93% des joueurs engagés dans la compétition sont ainsi sous contrat avec l’un des deux géants, comme le montre l’étude réalisée par le site spécialisé Footpack.

Le match Nike/Adidas tourne ainsi nettement à l’avantage de l’américain, qui équipera 62% des joueurs présents à l’Euro, contre 31% pour son concurrent allemand. D’autant que la tendance ne semble pas s’inverser: lors de la Coupe du monde 2014, le rapport était de 53% pour Nike, contre 34% pour Adidas. Les stars ont ainsi dû choisir leur camp: Ronaldo ou Zlatan porteront la virgule, tandis que les trois bandes orneront les chaussures de Pogba ou Bale. Seul équipementier "mineur" à sortir son épingle du jeu, Puma a quant à lui misé sur la paire d’attaque tricolore Griezmann/Giroud.

-
- © Footpack

Du côté des maillots, l’hégémonie des deux poids lourds est moins évidente, puisque seules 62% des équipes représentées à l’Euro seront estampillées Nike ou Adidas.

L’équipementier allemand dame cette fois-ci le pion à son concurrent, avec 9 nations représentées. Nike en comptera 6, soit seulement une de plus que Puma (5). Les petits équipementiers (Umbro, Macron, Joma et Errea) auront en outre l’occasion de s’offrir une belle exposition.

-
- © -

Enfin, les ballons porteront une fois de plus la griffe d’Adidas, tout comme les équipements des arbitres.

Y.D.