BFM Business

Manchester United bat tous les records financiers

Manchester United  a dépassé la barre des 500 millions de livres de chiffre d'affaires

Manchester United a dépassé la barre des 500 millions de livres de chiffre d'affaires - Lindsey Parnaby - AFP

Le club anglais, bien qu'en reconstruction sur le plan sportif, a publié un chiffre d'affaires record de plus de 600 millions d'euros, ce lundi 12 septembre. Les revenus télévisuels et les sponsors font les beaux jours de l'équipe mancunienne.

L'illustre club de football Manchester United a clairement perdu de son lustre d'antan. Privés de Ligue des Champions cette saison, battus samedi par leur rival local Manchester City, les "Red Devils" ("diable rouges") ne se sont pourtant jamais aussi bien portés sur le plan financier.

En témoignent les résultats financiers pour la saison 2015-2016 publiés par le groupe ce lundi 12 septembre. Jamais les revenus du club n'ont été aussi élevés. Manchester United a ainsi publié un chiffre d'affaires de 515 millions de livres (soit 609 millions d'euros), devenant de fait le premier club britannique à dépasser la barre de 500 millions de livres. En toute logique le bénéfice grimpe au plafond avec 68,9 millions de livres soit 81 millions d'euros.

Ces résultats tiennent notamment selon le club à une forte augmentation des revenus télévisuels et au nouveau partenariat avec Adidas sur les produits dérivés.

Hausse des produits dérivés

Les revenus télévisuels ont fait un bond de plus de 30% pour atteindre 140,4 millions de livres (166 M EUR), notamment grâce à la participation du club à la Ligue des champions la saison dernière. 

Le club a triplé ses revenus liés aux produits dérivés, qui ont atteint 97,3 millions de livres (115 M EUR), notamment grâce à l'arrivée d'Adidas en tant que nouvel équipementier au 1er août 2015. La marque aux trois bandes a signé un accord commercial bien plus favorable aux "Red Devils" que celui passé par son prédécesseur Nike.

"Notre année record (...) reflète la force de notre modèle économique et notre club cible maintenant des revenus records en 2017, même sans Ligue des champions", a commenté le vice-président du club, Ed Woodward, qui ajoute que ces "performances financières" ont permis au club d'investir "dans l'effectif, l'encadrement et les infrastructures".

Outre la signature du nouveau manager José Mourinho et de l'attaquant vedette du PSG Zlatan Ibrahimovic, ManU a fait venir l'international français Paul Pogba de la Juventus Turin, pour un transfert record estimé entre 105 et 110 millions d'euros.

Schweinsteiger fait "perdre" 6 millions

Pour la saison en cours, le club de Premier League prévoit un chiffre d'affaires en augmentation, de 530 à 540 millions de livres.

Par ailleurs, le club a inscrit dans ses pertes exceptionnelles la somme de 6,7 millions de livres pour "l'enregistrement d'une réduction d'actifs liée à la baisse de valeur d'un joueur n'étant plus considéré comme membre de l'équipe première".

Manchester United ne le nomme pas, mais ce joueur pourrait être le milieu international allemand Bastian Schweinsteiger, qui ne s'entraîne plus avec l'équipe première et qui n'a pas été inscrit dans la liste de joueurs qualifiés pour disputer l'Europa League.

J.M. avec AFP