BFM Business

LVMH va embaucher 3.000 personnes par an en France

-

- - MARTIN BUREAU - AFP

Le PDG du leader mondial du luxe, Bernard Arnault, a indiqué mardi que son groupe comptait recruter 3.000 personnes par an en France. La maison-mère de Dior, Louis Vuitton et Chateau Cheval Blanc forme elle-même ou via des partenariats avec les grandes écoles ses artisans de demain.

Voilà un secteur qui ne craint pas d'embaucher. Le numéro un mondial du luxe LVMH souhaite recruter 3.000 personnes par an France. Son PDG, Bernard Arnault, a fait part mardi lors d'une manifestation de promotion de l'apprentissage de sa "volonté d'embaucher en France tous les ans près de 3.000 personnes".

Le PDG du géant du luxe, qui détient notamment Louis Vuitton, Dior ou Kenzo, et aussi des champagnes et vins de prestige, a accueilli mardi la deuxième promotion d'apprentis de l'Institut des métiers d'excellence lancé en 2014 par LVMH. Lancé en juillet 2014, cet institut propose un programme de formations diplômantes, via des contrats d'alternance au sein des maisons de LVMH qui regroupe un total de 70 marques.

Des stages aux ateliers Chaumet ou Givenchy

Ces cursus permettent aux étudiants sélectionnés de concilier un enseignement technique dans une école reconnue - l'Ecole de la Bijouterie Joaillerie de Paris, l'Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, l'Ecole Boulle ou encore la Maison des Compagnons du Devoir - et une expérience au sein d'ateliers de LVMH comme Chaumet, Louis Vuitton, Dior Couture ou encore Givenchy.

Après trois classes et 28 apprentis pour la première promotion, ce sont cette année plus de 100 jeunes qui vont se former pendant deux ans afin de décrocher un CAP ou un bac professionnel - dans les métiers de la maroquinerie, de la joaillerie et la vente, mais aussi de la vigne et du vin. Le groupe a par ailleurs lancé cette année une chaire sur le management des Maisons de luxe chez HEC

"Vendre du rêve et créer du désir"

"Nous avons la volonté d'embaucher en France tous les ans près de 3.000 personnes", a résumé Bernard Arnault, qui a rappelé aux jeunes apprentis et à leur formateurs réunis à la fondation Louis Vuitton "les grandes valeurs du groupe comme la créativité, l'excellence et la persévérance. Nous sommes là pour vendre du rêve et pour créer du désir", a-t-il ajouté. Les apprentis "représentent le futur de la tradition", a de son côté souligné Chantal Gaemperle, directrice des Ressources Humaines et Synergies du groupe. "Il faut assurer la transmission et le partage des compétences, il faut que les gestes de la maroquinerie, de la joaillerie, de la couture ou de la vigne se transmette d'artisan en artisan, et chaque geste doit être parfait", a-t-elle ajouté.

Fin 2014, le numéro un mondial du luxe comptait un total de 121.289 collaborateurs dans le monde - dont 74% de femmes - d'un âge médian de 33 ans. 18% des effectifs sont situés en France, 24% en Europe (hors France), 24% aux Etats-Unis, ou encore 22% en Asie (hors Japon).

N.G. avec AFP