BFM Business

Louis Vuitton prépare sa première  valise... connectée

La marque de luxe française concocte son entrée sur le marché des objets connectés, avec une valise.

La marque de luxe française concocte son entrée sur le marché des objets connectés, avec une valise. - Miguel Medina-AFP

La marque de luxe travaille pour 2017 sur une valise connectée, que son propriétaire ne pourra ainsi plus jamais perdre. Tag Heuer, autre marque du groupe LVMH connaît un succès certain avec sa montre connectée.

Les amateurs de beaux bagages ne perdront plus leur très chère valise... C'est du moins la promesse faite par Michael Burke, le PDG de Louis Vuitton à l’occasion de l’exposition consacrée à la marque de luxe au Grand Palais. 

Dans un entretien sur l'antenne d'Europe1, le PDG de la marque phare du groupe LVMH, a révélé que Louis Vuitton allait sortir une valise connectée, le premier objet connecté de la marque de luxe a priori. “On ne la perdra plus jamais. C'est très important. Elle sortira l’an prochain. Je ne peux pas en dire plus” a-t-il ajouté.

En connectant leurs chers objets, les entreprises du luxe comme Louis Vuitton peuvent espérer augmenter d’autant plus la valeur perçue de leurs produits, pour lesquelles la clientèle est de toute façon prête à payer le prix.

La future valise embarquera-t-elle une puce GPS pour être géolocalisée ?

En l'occurrence, bien qu'aucun détail n'ait été communiqué sur la future valise connectée, on peut imaginer qu'elle sera fournie avec une application pour smartphone qui permettra de la géolocaliser via des technologies sans fil bluetooth ou GPS, en embarquant des capteurs ou des puces ad hoc.

La marque-phare du groupe LVMH a par ailleurs connu une année 2015 record avec une croissance à deux chiffres, et un record absolu au mois de décembre 2015.

Une autre marque du groupe de luxe français connaît un succès certain avec un objet connecté. En dépit de son prix élevé de 1.400 euros, la montre connectée de TAG Heuer a enregistré 100.000 commandes depuis son lancement en fanfare le 9 novembre 2015 à New York. Sa maison-mère, le groupe LVMH, a revu, fin 2015, sa production en forte hausse, qui passera de 1.200 à 2.000 pièces par semaine.

F.Bergé