BFM Business

Les touristes étrangers ne boudent plus la France

Les chiffres sont surtout tirés par la clientèle étrangère

Les chiffres sont surtout tirés par la clientèle étrangère - Ludovic Marin - AFP

La fréquentation touristique a poursuivi sa lancée avec une hausse de 1,1% du nombre de nuitées au premier trimestre. En conséquence, les hôteliers commencent à relever leurs prix, après les avoir fortement baissé en 2016.

Le tourisme tricolore continue de retrouver des couleurs. Selon l'Insee, la fréquentation touristique a poursuivi son rebond entamé fin 2016, avec une hausse de 1,1% du nombre de nuitées sur les trois premiers mois de 2017.

La progression est plus marquée pour la clientèle étrangère (+2,7%) que pour la clientèle française (+0,5%) et "la fréquentation progresse notamment dans les hôtels", explique l'institut de la statistique.

Conséquences de ce regain d'intérêt des touristes pour la France, les hôteliers ont commencé à relever leurs tarifs.

Effet de rattrapage

À Roissy-Charles-de-Gaulle, par exemple, il faut débourser en moyenne 116 euros pour une nuit d'hôtel, contre 108 euros il y a un an. Porte d'entrée de la capitale, l'aéroport est un indicateur surveillé par les cabinets d'études. À Paris, intra-muros, la progression est également tangible.

Au final, le cabinet Pwc anticipe une hausse des tarifs de 3,6% en moyenne cette année. Un simple rattrapage selon le syndicat de l'hôtellerie car les prix ont chuté entre 10 et 15% l'an dernier, encore marquée par la vague d'attentats terroristes.

Preuve en tout cas que le marché est bel et bien reparti et que les hôtels peuvent donc de nouveau réajuster leurs prix. Pour continuer sa progression, le secteur compte sur des événements comme le Salon aéronautique du Bourget en juin ou le 25ème anniversaire de Disneyland Paris.

Hélène Cornet, édité par J.M.