BFM Business

Les joueurs de poker, nouvelle cible de Bercy?

Les joueurs de poker professionnels seraient dans le viseur du ministère des Finances.

Les joueurs de poker professionnels seraient dans le viseur du ministère des Finances. - -

Le ministère des Finances multiplierait les contrôles fiscaux sur les joueurs professionnels de poker, selon le site de Challenges.

Les joueurs de poker seraient dans le viseur de Bercy. Selon le site de Challenges, le ministère des finances multplierait les contrôles fiscaux sur les joueurs professionnels. Ils pratiqueraient finalement un métier comme un autre.

Les contrôles fiscaux, "je n'entends parler que de ça !" C'est ce qu'affirme un fin connaisseur du monde du poker français. Cela ferait un an et demi que Bercy aurait les joueurs en ligne de mire. L'an dernier, le gouvernement a déterminé que les professionnels devraient payer des impôts. La raison: contrairement au loto par exemple, dont les gains ne sont pas imposés, le poker n'est pas un jeu de pur hasard. Leurs gains sont considérés comme des bénéfices non-commerciaux.

Vers un exil fiscal des joueurs professionnels?

Mais comment déterminer qui est professionnel ? Comme le souligne le site de challenges, grâce à l'Arjel, l'autorité des jeux en ligne, Bercy dispose de toutes les informations sur le temps passé et les gains de certains joueurs. Les inspecteurs des impôts considèrent qu'à partir d'un certain nombre d'heures par jour passées à jouer, on est un professionnel, et que ne pas déclarer ses revenus constitue du travail dissimulé.

Récemment, sur Facebook, un professionnel français se plaignait d'un contrôle fiscal qui lui réclamait la totalité de ses gains de tournois sur deux ans, soit 400 000 euros (après vérification, le contrôle porterait en fait sur les gains des dix dernières années). Conséquence de tout cela, disent plusieurs experts du poker, les joueurs partent vers des cieux plus cléments, Angleterre ou Malte, où la fiscalité est beaucoup plus douce.

Anthony Morel