BFM Business

Les jeux vidéo mis pour la première fois aux enchères

Ce jeudi, des jeux vidéo, mais aussi des consoles et des objets collectors seront mis aux enchères à Paris.

Ce jeudi, des jeux vidéo, mais aussi des consoles et des objets collectors seront mis aux enchères à Paris. - -

C’est une grande première en Europe. Ce jeudi 13 juin, la maison Millon organise une vente aux enchères de jeux vidéo rétro, à Paris. Plus de 300 lots sont en vente, pour des prix de 50 à 15.000 euros.

"Le jeu vidéo fait partie de nos vies depuis plus de 40 ans". Voilà le constat simple sur lequel se base la maison d’enchères Millon, pour sa vente "Jeux vidéo games". Ce jeudi 13 juin, à 18h, 350 lots seront mis en vente, des pièces symboliques pour l’univers de gaming de ces 40 dernières années.

Cette vente aux enchères est une première en Europe. Jamais, auparavant, une console Pong ou une cartouche Pokémon ne s’étaient retrouvées sous le marteau d’un commissaire-priseur. Or, avec la dématérialisation des supports, de plus en plus de jeux sont en ligne.

Pour lutter contre la disparition de la cartouche de jeu vidéo, des programmes de sauvegarde se multiplient. La vente aux enchères contribue à donner ses lettres de noblesses à ce pan de la culture populaire.

12.000 euros pour un James Bond

Pièce la plus chère de la collection: un jeu "Goldeneye 007" pour console Nintendo 64, sorti en 1997. La cartouche de jeu, neuve, est estimée entre 12.000 et 15.000 euros. Un prix très élevé qui s’explique par le fait que le jeu soit encore emballé, sous blister d’origine.

C’est le cas pour de nombreux autres lots, dont les prix dépassent le millier d’euros. Très peu d’exemplaires de jeux vidéo sont en effet encore neufs, dans leur packaging original.

Des jeux vidéo plus récents seront également mis en vente, comme un kit Zelda "Twillight Princess" pour console Nintendo DS, distribué lors du salon E3 de 2005, ou une cartouche de Final Fantasy VI pour Game Boy Advance, produit à seulement 5.000 exemplaires pour l’Europe.

Jeux, consoles, figurines et aquarelles

Mais les jeux vidéo ne sont pas les seuls objets collector mis en vente. Alors que la guerre est relancée entre Sony et Microsoft, la maison Millon proposera de nombreuses consoles, de la première Sears Pong produite par Atari en 1975 à la Game Cube de Nintendo.

Enfin, des produits dérivés seront également en vente. Les fans pourront ainsi acquérir des catalogues Konami, estimés à 80 euros, des publicités pour Sega, mises à prix à 50 euros, mais aussi des aquarelles représentant les personnages de la saga Final Fantasy, peintes par l’un des designers de la série.

A LIRE AUSSI:

>> Jeux vidéo : les éditeurs français s'en sortent plutôt bien

>> Les jeux vidéo entrent au Musée d'art moderne de New York

Audrey Dufour