BFM Business

Les bureaux de Vivendi perquisitionnés

-

- - Eric Piermont - AFP

Des policiers italiens et français sont en train de fouiller les bureaux de Vivendi à Paris. Une perquisition qui pourrait être liée à une enquête ouverte à Milan pour "manipulation de marché".

Une perquisition était en cours ce jeudi matin au siège du géant français des médias Vivendi, a indiqué le groupe à l'AFP, confirmant une information de la presse italienne, qui fait le lien avec l'affaire Mediaset et la plainte de la famille Berlusconi.

Selon le quotidien italien La Repubblica, des policiers français et italiens ont fouillé les bureaux de Vivendi dans le cadre d'une enquête ouverte à Milan pour "manipulation de marché" après la montée au capital du groupe contrôlé par Vincent Bolloré, qui détient 28,8% de Mediaset.

3 milliards d'euros réclamés

Mediaset et son principal actionnaire Fininvest, holding de la famille Berlusconi, réclament en justice 3 milliards d'euros à Vivendi. Mediaset et Vivendi avaient signé en avril 2016 un "accord stratégique" avec pour ambition de créer un nouveau géant européen de la télévision.

Vivendi devait racheter 100% du bouquet de télévision payante Premium et un échange de participations à hauteur de 3,5% entre les deux groupes était prévu. Mais Vivendi a dénoncé cet accord le 25 juillet 2016, en arguant de doutes sur les résultats futurs du bouquet de télévision, ce qui a déclenché la colère des Berlusconi et débouché sur un conflit acrimonieux. Fin 2016, le groupe français est monté au capital de Mediaset lors d'un raid éclair qualifié d'"hostile".

D. L. avec AFP