BFM Business

Le titre Club Med boosté par la nouvelle offre de Bonomi

Le rachat d'une Club Med est au coeur d'une bataille entre Andrea Bonomi et le groupe chinois Fosun

Le rachat d'une Club Med est au coeur d'une bataille entre Andrea Bonomi et le groupe chinois Fosun - Franko Lee - AFP

L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi a décidé de revoir à la hausse son offre pour racheter le Club Med, selon un communiqué de l'AMF publié ce mardi 11 novembre. Il propose désormais 23 euros par action. Ce 12 novembre, le titre Club Med progresse de plus de 2% à l'ouverture.

Andrea Bonomi surenchérit. L'homme d'affaires italien a revu à la hausse son offre pour racheter le Club Med, proposant désormais 23 euros par action, contre 21 euros auparavant. C'est ce qu'indique un communiqué publié par l'Autorité des Marchés Financiers, ce mardi 11 novembre.

L'AMF précise par ailleurs qu'Andrea Bonomi a, via sa holding Global Resorts, augmenté sa participation dans le capital du Club Med pour l'étendre à 15,93%. 

Conséquence de cette annonce: le titre du groupe de loisirs français a été suspendu à la Bourse de Paris à 16h35, juste avant l'annonce. Et ce 12 novembre, il ouvre sur une hausse de plus de 2%.

Global Resorts explique, dans un communiqué, que "parmi les co-investisseurs financiers minoritaires, figure désormais KKR", un grand fonds d'investissement américain. Le montant de la participation de la société n'est toutefois pas précisé. 

Une décision attendue

Cette décision était attendue. Bonomi avait, en effet, jusqu'au 13 novembre pour renchérir. De plus, mardi des informations de presse rapportait déjà qu' Andrea Bonomi s'était allié avec KKR pour préparer une contre-offensive face à l'offre rivale, émanant du groupe chinois Fosun et de ses alliés.

Cette offre concurrente propose, elle, 22 euros par action, et avait déjà reçu le feu vert de l'AMF à la mi-octobre. Elle court jusqu'au 20 novembre prochain. 

La rude bataille entre Bonomi et Fosun

Signe de la rude bataille que se livrent les deux parties pour conquérir le Club Med, l'offre de Fosun constituait elle-même une riposte à la précédente proposition d'Andrea Bonomi. Le groupe chinois avait alors fait un effort considérable, puisque son offre initiale était bien moins ambitieuse, à 17,5 euros par action. 

Reste donc à savoir si Fosun ne prépare pas lui-même une nouvelle contre-attaque pour faire face à la nouvelle offre d'Andrea Bonomi. Contrairement à ce dernier, le groupe chinois a en tout cas l'appui du conseil d'administration du Club Med qui, à l'inverse, a toujours montré des réserves sur la stratégie voulue par Andrea Bonomi. 

Le 25 juillet dernier, les administrateurs du Club Med avaient exprimé des doutes dans un communiqué, craignant que certaines décisions voulues par Andrea Bonomi "remettent en cause les fondamentaux" du modèle économique du Club Med.

Andrea Bonomi veut rééquilibrer le développement du groupe entre l'Asie, l'Amérique et l'Europe, en mettant l'accent sur la France. Allié à l'hôtelier sud-africain Sol Kerzner et à GP Investments, il compte aussi redynamiser les clubs 3 Tridents, de moyenne gamme, alors que la direction actuelle et Fosun privilégient le haut de gamme et poussent le développement vers le marché chinois.

J.M. avec AFP