BFM Business

Le Qatar sur le point d’investir massivement en Grande-Bretagne?

L'emir du Qatar, reçu en janvier par le Premier ministre britannique David Cameron, accueille ces jours-ci le Prince Charles et son épouse Camilla.

L'emir du Qatar, reçu en janvier par le Premier ministre britannique David Cameron, accueille ces jours-ci le Prince Charles et son épouse Camilla. - -

D’après des informations de presse, le Qatar envisagerait de faire de gros investissements en Grande-Bretagne, dans des secteurs stratégiques comme celui de l’énergie. Une nouveauté.

Après la France, la Qatar fait les yeux doux à la Grande-Bretagne. Selon des informations du Financial Times ce 14 mars, l’Emirat serait en discussion avec le gouvernement britannique au sujet d’un investissement de plus de 11 milliards d'euros dans de gros projets d'infrastructures.

Le Qatar est déjà présent Outre-manche. Il détient le grand magasin Harrods et a financé la quasi-totalité de la Tour Shard à Londres, le plus haut gratte-ciel d'Europe. Il est par ailleurs actionnaire à hauteur de 7% du capital de la banque Barclays. Mais désormais, les fonds qatari pourraient mettre des billes dans des secteurs stratégiques...

Le Qatar futur partenaire d'EDF en Grande-Bretagne ?

La presse britannique évoque la future centrale nucléaire de Hinkley Point, chantier mené par le Français EDF. On trouverait également dans la liste, des programmes routiers et ferroviaires, ainsi que le projet controversé de traitement des eaux usées sous la Tamise. Un chantier dont le coût est estimé à plus de 4 milliards de livres.

Les investissements du riche Emirat serait un moyen pour le gouvernement britannique, en pleine politique d'austérité, de mener à bien de gros chantiers sans puiser dans le portefeuille de ses contribuables.

Des discussions sont en tout cas indéniablement en cours. En janvier dernier, l'emir du Qatar se faisait photographier dans les salons de David Cameron. Le Premier ministre britannique lui déroulait le tapis rouge et déclarait que son pays accueillerait avec plaisir toute velléité d'investissements de l'Emirat. Mercredi 13 mars, c'est le Prince Charles et son épouse Camilla, qui étaient reçus par le prince héritier.

Isabelle Gollentz