BFM Business

Le Qatar s'offre une grande griffe française

La Qatar a déboursé 485 millions d'euros pour s'offrir la Maison Balmain

La Qatar a déboursé 485 millions d'euros pour s'offrir la Maison Balmain - Balmain

La holding Mayoola, affiliée à la famille royale du Qatar, a déboursé près 500 millions d'euros pour acquérir la maison Balmain, rapportent les Échos. Cette dernière espère que son rachat va lui permettre de doper son activité.

Un symbole de l'élégance française passe sous pavillon qatari. La holding Mayhoola, affiliée à la famille royale de l'émirat, a en effet racheté la maison Balmain pour 485 millions d'euros, rapportent ce mardi 21 juin les Échos.

L'argent ira aux héritiers d'Alain Hivelin, défunt propriétaire de la marque, qui détiennent actuellement 70% de l'entreprise, ainsi qu'au management du groupe.

Les Échos expliquent que lors de sa mise en vente, la maison avait reçu plus d'une dizaine de marques d'intérêts. Outre le prix, le Qatar a disposé d'un atout qui a fait pencher la balance en sa faveur: Valentino.

Assurer la croissance

La griffe Italienne avait été rachetée en 2012 par Mayhoola et a vu depuis son chiffre d'affaires tripler, désormais à près d'un milliard d'euros, grâce à l'ouverture d'une quarantaine de boutiques.

Balmain, dont le chiffre d'affaires s'élève aujourd'hui à 120 millions d'euros espère ainsi que ce rachat va lui permettre de doper sa croissance en s'internationalisant davantage.

La griffe ne dispose pour le moment que de huit boutiques. Mais après avoir connu d'importantes difficultés il y a quelques années, Balmain avait retrouvé du poil de la bête grâce à l'arrivée d'un nouveau directeur artistique, rappellent les Échos. Elle avait notamment réussi séduire des vedettes comme Rihanna, Beyoncé ou encore Pénélope Cruz.

J.M.