BFM Business

Le Monde réitère son intérêt pour LCI

Les actionnaires du Monde comptent reprendre l'ensemble des salariés de LCI

Les actionnaires du Monde comptent reprendre l'ensemble des salariés de LCI - Fred Dufour - AFP

Invité de BFM Business, ce vendredi 17 octobre, le président du directoire du "Monde", Louis Dreyfus, a indiqué que les actionnaires du journal ont formellement adressé une lettre à TF1 pour engager des discussions sur le rachat de LCI.

Les actionnaires du Monde passent à l'acte. Invité du 12h30 d'Hedwige Chevrillon, ce vendredi 17 octobre, Louis Dreyfus, le président du directoire du journal, a indiqué que "ce matin les actionnaires du journal ont adressé un nouveau courrier à Nonce Paolini (le patron de TF1, ndlr) pour confirmer formellement leur intérêt à ouvrir une vraie discussion et reprendre cette chaîne".

"Tous ceux qui se sont mobilisés depuis deux mois autour de LCI, méritent que cette chaîne continue d'exister et les actionnaires du Monde sont très mobilisés autour de ce projet", a-t-il ajouté.

Maintenant "nous allons attendre les échéances du Conseil d'Etat", a-t-il indiqué rappelant qu'une audience est prévue pour la semaine prochaine.

Mais, au-delà, "je pense que TF1 ouvrira des discussions. On ne peut pas imaginer qu'une belle et grande chaîne comme TF1 laisse partir autant de salariés sans examiner des propositions qui sont des propositions sérieuses".

Le groupe a, en effet, prévu de supprimer 58 CDI sur les 98 que compte LCI.

L'ensemble des salariés repris

Interrogé sur la nature de l'offre, Louis Dreyfus a indiqué que "l'idée est de reprendre la chaîne, de continuer son exploitation, de la laisser sur un modèle payant et de reprendre l'ensemble des salariés".

De plus les actionnaires du Monde comptent "construire en parallèle de la chaîne une activité numérique qui est aujourd'hui balbutiante chez LCI et qui du côté du Monde est un des vrais fers de lance de notre redressement".

En outre Louis Dreyfus a assuré que "LCI resterait une chaîne d'information généraliste". "Nonce Paolini, lui-même, met avant la qualité de décryptage et d'analyse de la chaîne", a-t-il fait valoir.

Le montant de l'offre tenu secret

Le rachat de LCI pourrait permettre au Monde de développer son offre vidéo, un canal qui est devenu très rémunérateur en termes de publicité. La plupart des journaux cherchent ainsi à améliorer leur offre de vidéo en ligne sur leurs sites web. 

Louis Dreyfus est en revanche resté muet sur le montant que les actionnaires sont prêts à mettre pour reprendre LCI. "Nous avons considéré que tous les éléments chiffrés méritaient d'être discutés en priorité avec les dirigeants de TF1".

De son côté, TF1 a jusqu'à présent écarté une vente de LCI. "Nous attendons la décision en référé du Conseil d'Etat sur LCI qui doit intervenir d'ici début novembre. Il est difficile de parler de vente d'ici là. Surtout, notre objectif prioritaire reste d'obtenir un passage sur la TNT gratuite", expliquait-on, il y a quelques jours au sein de la chaîne. 

Outre Le Monde, Le Figaro avait également montré des signes d'intérêt. Le journal proposait non pas un rachat de la chaîne mais un partenariat sur l'achat de vidéos. 

La réponse de TF1

Dans un texte adressé à ses salariés, TF1 considère que les informations apportées par Louis Dreyfus "sont inexactes". La chaîne fait valoir que la lettre qu'elle a reçue ce vendredi de la part des actionnaires du Monde "ne contient aucune offre formelle et aucun engagement de reprise des salariés de LCI et se contente d'inviter TF1 à entrer en pourparlers pour un hypothétique projet de rachat". TF1 pointe "un écran de fumée qui intervient à trois jours de l'audience de référé devant le Conseil d'Etat" et qui "ne doit tromper personne". La chaîne rappelle qu'elle va plaider pour obtenir la suspension de la décision du CSA qui, en juillet dernier, avait refusé le passage de LCI en gratuit.

Julien Marion