BFM Business

Le grand écran gagne la Chine

Les films occidentaux arrivent de plus en plus à pénétrer le marché chinois.

Les films occidentaux arrivent de plus en plus à pénétrer le marché chinois. - -

Le secteur du cinéma s’en sort bien, notamment grâce à la Chine. Pour BFM Business, Grégoire Lassalle, PDG d'Allociné,est revenu sur ce développement.

La Chine est un marché prometteur pour de nombreux secteurs. Et voilà que le pays se met également au cinéma. Selon une étude de la MPAA (Motion Picture Association of America), les ventes mondiales de tickets ont progressé de 6%, à presque 27 milliards d’euros, pour l’année 2012. C'est essentiellement la croissance chinoise qui a porté le marché: + 36% en un an.

Deux phénomènes expliquent cette croissance exceptionnelle. D’abord, le développement en termes d’équipements. "Depuis deux ans, il se construit un peu plus d’un écran de cinéma par jour en Chine", a expliqué Grégoire Lassalle, le PDG d'Allociné, interrogé par BFM Business.

Une censure moins stricte

Autre explication, la fin d’une censure stricte: le comité de censure chinois accepte que de plus en plus de films étrangers soient projetés. "Il y a à peine quatre ans, il y avait huit films. Aujourd’hui, on a une cinquantaine de films non chinois, essentiellement américains, qui peuvent être diffusés sur les écrans chinois", a dénombré Grégoire Lassalle, dont le groupe est très présent en Chine.

"Il y a deux ans pile, il y avait exactement le même nombre de salles et le même nombre d’entrées en Chine qu’en France. Aujourd’hui, cela a quasiment doublé", a-t-il poursuivi. La tendance ne devrait pas ralentir au cours des prochaines années, grâce également aux coproductions avec les studios chinois. Grégoire Lassalle a annoncé que "dans les trois ans à venir, le marché chinois sera un marché colossal".

A.D.