BFM Business

Le football féminin, nouvelle mine d’or pour les chaînes de télévision?

Alors que France 2 diffusera ce jeudi la finale de la Ligue des champions, de plus en plus de chaînes optent pour la version féminine du sport le plus populaire de France.

La montée en puissance du foot féminin à la télévision se poursuit. Pour la première fois ce jeudi soir, un match sera diffusé en prime time sur une chaîne historique.

France 2 va en effet retransmettre la finale de la Ligue des Champions qui verra s'affronter deux clubs français, l'OL et le PSG. Avec des audiences de plus en plus importantes, portées par les bonnes performances des joueuses françaises, le foot féminin est ainsi en train de devenir "bankable". Et aiguise de fait l'appétit des chaînes de télévision.

C'est sur la TNT que les premiers succès se produisent: lors de la Coupe du Monde 2015, sur W9, le quart de finale France-Allemagne attire plus de 4 millions de téléspectateurs. L'événement est très rentable pour la chaîne, qui a payé les droits moins d'un million d'euros.

Les grandes chaînes entrent dans la danse

Les grandes chaînes sont depuis entrées dans la danse: France 2 fait aujourd'hui le pari de diffuser la finale de la Ligue des champions en prime time et non plus à 18 heures, et France Télévisions diffusera ensuite l'intégralité de l'Euro cet été.

La notoriété du football féminin se développe, et même si le coût des droits de retransmission augmente, il reste raisonnable. TF1 a ainsi lâché 10 millions d'euros pour la Coupe du monde 2019 organisée en France, soit 13 fois moins que pour le Mondial masculin. Le pari pourrait s'avérer là encore très rentable.

Simon Tenenbaum