BFM Business

Le chantier de la Samaritaine peut reprendre

La Samaritaine va  pouvoir commencer sa mue.

La Samaritaine va pouvoir commencer sa mue. - Ludovic Marin - AFP

La cour d’appel de Paris a autorisé, ce 16 octobre,  la reprise des travaux au sein du célèbre magasin. Actuellement, ce sont 70.000 m² qui ne sont pas exploités en plein coeur de Paris.

Le chantier de La Samaritaine va pouvoir reprendre. Ce jeudi 16 octobre, la cour d'appel de Paris a autorisé la reprise du chantier de rénovation du célèbre magasin.

Le permis de construire de l'un des bâtiments a été suspendu en mai dernier à la demande d'une association pour la protection des paysages, et cela fait presque 10 ans maintenant que la Samaritaine a fermé pour raison de sécurité.

70 000 m² de friche industrielle en plein coeur de Paris, dans l'arrondissement le plus fréquenté par les touristes… 70 000 m² qui aujourd'hui ne rapportent rien. Aucune entreprise privée ne pourrait se le permettre, mais c'est pourtant ce qui se passe actuellement dans le dossier de la Samaritaine.

Un symbole des blocages français

Son propriétaire LVMH veut en faire un pôle d'activités commerciales avec un magasin principal, des restaurants, des bureaux et logements sociaux, et surtout un nouvel hôtel haut de gamme Cheval Blanc. 450 millions d'euros d'investissement au total, un projet de longue haleine.

Obtenir le permis de construire de la mairie de Paris a mis 5 ans. Aujourd'hui, ce sont les associations de défense du patrimoine qui jusqu'alors bloquent la construction à cause d'une façade en verre un peu trop contemporaine. L'ouverture de la nouvelle Samaritaine a été repoussée plusieurs fois, et l’on évoque désormais 2018, mais sous réserve. Un dossier qui exaspère les acteurs du dossier: il symbolise pour eux la difficulté de mener à bien des grands projets en France.

Hélène Cornet