BFM Business

Le beau cadeau d'Hermès à ses actionnaires

Le bénéfice d'Hermès a progressé de 9% en 2014.

Le bénéfice d'Hermès a progressé de 9% en 2014. - Liu Jin - AFP

La maison de luxe a enregistré un bénéfice record de 859 millions d'euros en 2014. Elle va proposer un dividende "exceptionnel".

L'année 2014 aura été florissante pour Hermès. Et elle va en faire profiter ses actionnaires! La maison de luxe va verser un dividende exceptionnel de plus de 500 millions d'euros à ses actionnaires, pour utiliser une partie de son abondante trésorerie. Cela représente un dividende exceptionnel de 5 euros par action.

Hermès a également indiqué qu'il sera proposé lors de l'assemblée générale du 2 juin de fixer le dividende à 2,95 euros par action, contre 2,70 au titre de l'exercice 2013.

La maison de luxe a annoncé, ce mercredi 25 mars, un bénéfice net record pour 2014. Célèbre dans le monde entier pour ses carrés de soie, elle a réalisé un bénéfice net record pour l'exercice écoulé, à 859 millions d'euros, soit en progression de 9%.

Le consensus médian compilé par le fournisseur d'informations financières Factset avait tablé sur un bénéfice net de 858 millions d'euros. En février, le groupe de luxe avait annoncé avoir franchi pour la première fois la barre des 4 milliards d'euros de ventes, avec un chiffre d'affaires en hausse de 9,7%, et de 11,1% à taux de change constants.

Progression de son chiffre d'affaires moins fort pour 2015

Mercredi, dans son communiqué, il a annoncé un objectif de progression de son chiffre d'affaires moins fort pour 2015, "de l'ordre de 8%" à taux constants, jouant la prudence au vu "des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde".

Son bénéfice opérationnel s'est élevé à 1,29 milliard d'euros, en augmentation de 7%, alors qu'il avait progressé de 8,9% pour l'exercice 2013. La rentabilité atteint 31,5% des ventes, "en léger retrait par rapport au plus haut niveau historique atteint l'année dernière (32,4%) en raison de l'impact négatif des parités monétaires", est-il souligné.

D. L. avec AFP