BFM Business

Lagardère prendra la tête d'EADS... sous conditions

Arnaud Lagardère pose ses conditions pour prendre la tête du conseil d'administration d' EADS (Reuters)

Arnaud Lagardère pose ses conditions pour prendre la tête du conseil d'administration d' EADS (Reuters) - -

Dans moins d'un an, ce sera le jeu de chaises musicales général au sein de groupe, avec le remplacement de Louis Gallois par Tom Enders et l'arrivée de Fabrice Brégier, numéro 2 d'Airbus, pour succéder à l'actuel patron du groupe . En attendant, c'est la présidence du conseil d'administration d'EADS qui risque d'être plus difficile à pourvoir que prévu. Arnaud Lagardère, qui doit prendre la succession d'un Allemand, commencerait à poser ses conditions.

La principale exigence d'Arnaud Lagardère : qu'Airbus donne de véritables certitudes sur le développement du programme A350. L'avionneur n'a toujours pas débuté l'assemblage du premier exemplaire. Le calendrier devient de plus en plus tendu. A Toulouse, certains parlent d'un report des premières livraisons de 1 à 2 ans.

Objectif d’Arnaud Lagardère : corriger son image après le fiasco de l'A380

Arnaud Lagardère compte corriger son image après le fiasco de l'A 380. A l'époque, pour essayer de se dédouaner de la vente massive d'actions avant l'annonce des retards, Arnaud Lagardère avait déclaré "je suis incompétent, pas malhonnête". Un aveu qui ne l'avait pas empêché d'être mis en examen.

Mais c'est aussi un moyen pour Arnaud Lagardère de prouver que finalement, l'aéronautique l'intéresse. Même si l'actionnaire de référence d'EADS et administrateur du groupe, censé assister régulièrement aux conseils d'administration, ne devrait pas avoir ce genre de revendications...

Mathieu Sevin