BFM Business

Lagardère confirme sa sortie d'EADS avant le mois d'août

Le groupe Lagardère va bien sortir d'EADS, d'ici la fin du mois de juillet.

Le groupe Lagardère va bien sortir d'EADS, d'ici la fin du mois de juillet. - -

Le groupe de médias a annoncé, vendredi 5 avril, qu'il sortirait du capital d'EADS d'ici au 31 juillet. Les actionnaires devraient alors bénéficier d'un dividende "substantiel".

Comme prévu, Lagardère va céder sa participation, soit 7,5% du capital, dans EADS d'ici au 31 juillet. Le groupe de médias l’a réaffirmé, vendredi 5 avril, dans un communiqué.

Autre confirmation : il entend redistribuer à ses actionnaires une part "substantielle" du produit de cette cession. Cette participation est évaluée à environ 2,5 milliards d'euros au cours actuel de l'action EADS.

Une bonne nouvelle pour les actionnaires de Lagardère, à qui la promesse d’un dividende exceptionnel a été faite. Arnaud Lagardère, dans une situation financière personnelle inconfortable, devrait lui-même largement en bénéficier, puisqu’il détient 9,6% du capital.

Une prime pour les 22.500 salariés

Dans un entretien aux Echos, le 27 mars dernier, l’homme d’affaires affirmait que l'argent récolté serait utilisé selon "une clef de répartition qui reste à définir: verser une prime à nos 22.500 salariés, distribuer un dividende, réduire un peu notre endettement (…) et enfin poursuivre le développement de nos activités".

Arnaud Lagardère a ainsi précisé qu'il s'agirait de réaliser "quelques petites acquisitions, de moins de 100 millions d'euros".

Le retrait de Lagardère dans EADS sonne comme une évidence, le patron du groupe n’ayant jamais montré beaucoup d’intérêt pour les activités du constructeur aéronautique européen.

>> A lire aussi - Arnaud Lagardère: la vente des actions EADS servira à "verser un dividende exceptionnel"

Y.D.