BFM Business

Lacoste, Suisse avant la fin de l'année ?

La marque Lacoste pourrait devenir suisse si Sophie Lacoste ne parvenait pas à racheter les parts mises en ventes par sa famille

La marque Lacoste pourrait devenir suisse si Sophie Lacoste ne parvenait pas à racheter les parts mises en ventes par sa famille - -

Le groupe suisse Maus Frères a annoncé samedi la signature d’un accord pour l'acquisition de 30% du capital de la marque au crocodile. Il en possède déjà 35%. Lacoste changerait alors d'actionnaire majoritaire.

C'est un nouvel épisode dans le conflit d'héritiers qui brise la famille Lacoste, et dont la hoding suisse Maus Frères est en train de profiter.

Evincé de la direction de l'entreprise par sa fille le mois dernier, l'ancien président Michel Lacoste, et d'autres membres de la famille, ont accepté de revendre leurs parts à Maus.

Le groupe, qui possède déjà 35% de la marque de polo, peut ainsi doubler sa participation et devenir actionnaire majoritaire de Lacoste.

Le père revend son groupe plutôt que le laisser à sa fille

Le polo Lacoste est justement l'un des produits phare dans les boutiques de ce groupe de distribution, en embuscade depuis plusieurs années pour l'acquisition de la marque.

Michel Lacoste a donc fini par céder. Il a préféré revendre son groupe plutôt que d'y laisser sa propre fille, Sophie, aux commandes.

Mais rien n'est fait. En tant qu'actionnaire familiale, Sophie Lacoste dispose d'un droit de rachat prioritaire. Mais pour conserver la marque dans le giron familial, elle doit maintenant réunir près de 400 millions d'euros d'ici la fin novembre.

Matthieu Moulin