BFM Business

La recette de Noël des publicitaires pour nous faire pleurer à coup sûr

Cette publicité de Noël de la chaîne de magasins allemande Edeka a été vue plus de 40 millions de fois sur YouTube.

Cette publicité de Noël de la chaîne de magasins allemande Edeka a été vue plus de 40 millions de fois sur YouTube. - Capture d'écran

Le distributeur allemand Edeka a ému aux larmes des millions d'internautes. Son spot a été visionné plus de 40 millions de fois sur YouTube. Une première? Pas vraiment. Voici 6 films publicitaires qui vous feront pleurer presque à coup sûr.

Pour les spécialistes du marketing, les pubs tristes sont à éviter. La tristesse n'est pas une émotion positive. Il y a peu de chance qu'elle pousse le téléspectateur à consommer. Seule exception à la règle: les pubs de Noël. Depuis quelques années, les agences (principalement aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne) rivalisent donc d'ingéniosité pour faire pleurer les gens devant leur téléviseur à l'approche du 25 décembre. Apple et la chaîne anglaise de grands magasins John Lewis sont passés maître en la matière. Leur "Christmas ad" est un rendez-vous incontournable de la saison.

Mais cette année, c'est Edeka, le numéro un allemand du commerce de détail, qui décroche la timbale du spot le plus émouvant. Son spot du groupe a été vue plus de 40 millions de fois sur YouTube depuis sa mise en ligne. Un vrai compte de Noël pour Edeka dont la notoriété avait rarement dépassé les frontières allemandes. 

Conçue comme un petit film, ce film publicitaire raconte comment un vieil homme seul réussit à réunir toute sa famille pour Noël. Et il y parvient d'une bien étonnante façon.

Et si cette pub a autant ému les gens, c'est qu'elle reprend les codes qui font le succès de ce type de vidéo. Voici les ingrédients indispensables pour réussir sa pub de Noël.

1. Concevoir sa pub comme un court-métrage

Le spot doit raconter une histoire, présenter des personnages, déployer une intrigue. Et pour cela, il faut un peu de temps. Comptez au minimum 90 secondes. Ça fait cher pour une diffusion en prime time mais la plupart de ces films sont diffusées aujourd'hui sur Internet. Ce joli dessin-animé pour les magasins John Lewis par exemple durait initialement près de 10 minutes. Voici la version courte. 

2. L'agrémenter d'une jolie musique au piano

C'est une constante. La plupart des pubs de Noël ont une bande-son composé au piano. Il s'agit généralement de reprises à l'orchestration dépouillée (piano et voix cristalline). Comme sur celle-ci (John Lewis encore) avec cette reprise d'une chanson du groupe Oasis.

3. Aborder le thème de la solitude

C'est le ressort de nombreuses pubs tire-larmes de Noël. Ça commence souvent par une personne qui va devoir passer Noël toute seule. Jusqu'à ce que voisins, amis, famille ou collègue de boulot décident que ça ne se passera pas comme ça.

L'agence d'Edeka a suivi la recette à la lettre. Elle n'était pas la première. Exemple avec ce spot pour la loterie espagnole. Un film d'animation de près de 4 minutes qui rappelle les productions du studio Pixar. 

4. Réunir une famille

Noël est une fête familiale, il faut donc si possible des grands-parents, des parents, des frères et sœurs, des cousins... Un autre thème abordé par la pub d'Edeka. Sauf que la famille, quand on est un ado rivé sur son iPhone, on en a un peu rien à faire. Du moins c'est qu'on pense... C'est le sujet de cette émouvante pub d'Apple (certainement la plus réussie de ses "Christmas ads")

5. Et terminer sur un retournement surprenant

Une bonne pub de Noël commence en général par montrer une situation bien connue (une personne seule, un ado qui s'ennuie, un enfant qui se languit de Noël...). Sauf qu'au final, la réalité n'est pas celle que l'on croit: la personne âgée ne passera pas Noël seule, l'adolescent ne s'ennuyait pas et si le petit garçon attend Noël, ce n'est pas pour la raison à laquelle on pense. C'est le scénario de cette pub pour John Lewis en 2011.

Frédéric Bianchi