BFM Business

La mère d'Harry Potter, J.K. Rowling, auteure la mieux payée du monde

Le créatrice de Harry Potter a gagné 95 millions de dollars en un an

Le créatrice de Harry Potter a gagné 95 millions de dollars en un an - Justin TALLIS / AFP

La romancière britannique, créatrice de Harry Potter, devance cette année des écrivains de renom tels que James Patterson, Dan Brown ou Stephen King.

J.K. Rowling remonte sur la première marche du podium. Avec 95 millions de dollars (80,6 millions d’euros) générés entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017, la créatrice de la saga Harry Potter redevient l’auteure la mieux payée du monde, selon le classement du magazine Forbes, neuf ans après avoir perdu cette distinction symbolique. La romancière britannique ne figurait plus dans ce classement depuis 2011.

J.K. Rowling devance ainsi des écrivains de renom habitués du Top 10 à l’instar de James Patterson (87.000.000 de dollars), Jeff Kinney (21 millions de dollars), Dans Brown (20.000.000 de dollars) ou encore Stephen King (15 millions de dollars). Le classement 2017 fait également la part belle aux femmes avec la présence de Nora Roberts à la sixième place (14 millions de dollars), de Paula Hawkins (8e avec 13 millions de dollars), de E.L James (9e avec 11,5 millions de dollars) et Danielle Steel (10e avec 11 millions de dollars).

Des revenus multiples

Ventes de livres, parc d’attractions, adaptations cinématographiques… Les sources de revenu sont nombreuses pour J.K Rowling. Cette année, l’auteure écossaise doit surtout son succès à la pièce Harry Potter et l’enfant maudit qui s’est écoulée à 4,5 millions d’exemplaires rien qu’au Royaume-Uni et qui continue d’attirer les foules à Londres. En France, 852.000 livres ont été vendus au cours des quatre premiers mois qui ont suivi sa sortie. Au total, Harry Potter et l’enfant maudit a généré 54 millions de dollars de revenus. Un huitième tome qui confirme le succès des sept précédents, vendus à 450 millions d’exemplaires à travers le monde.

Mais la romancière a également pu compter sur le parc d’attraction thématique installé aux Universal Studios en Californie et, évidemment, au cinéma. Le dernier film Les Animaux fantastiques, basé sur l’univers de Harry Potter a engendré 814 millions de dollars à travers le monde.

Paul Louis