BFM Business

La Fnac risque de pâtir de son introduction en Bourse

Jacques-Antoine Bretteil conseille de rester à l'écart du titre Fnac

Jacques-Antoine Bretteil conseille de rester à l'écart du titre Fnac - -

Pour Jacques-Antoine Bretteil, président de la Financière ICG, le titre Fnac ne va pas séduire les investisseurs. En revanche, PPR va revenir sur le devant de la scène.

Alors que PPR a confirmé hier, mardi 9 octobre, vouloir se séparer de la Fnac en l’introduisant en Bourse, Jacques-Antoine Bretteil, président de la Financière ICG, interrogé par BFM Business, doute du succès du distributeur de biens culturels et technologiques sur les marchés. Selon lui, le titre Fnac aura du mal à susciter l’appétit des investisseurs puisqu'il "pense que le modèle est dépassé". Il conseille donc de rester à l'écart du titre.

En revanche, PPR devrait en profiter. "Cela va donner un éclairage sur le titre PPR qui va redevenir un véritable pure player du luxe. Cela peut attirer un certain nombre de nouveaux investisseurs dans la mesure où il est certain que le luxe apparait aujourd’hui comme un pilier, des vecteurs de croissance des marchés occidentaux".

Diane Lacaze