BFM Business

La F1 lance son service de streaming

F1 TV permettra de suivre un grand prix via la caméra d'un pilote (ici l'ex-champion du monde Kimi Raikkonen).

F1 TV permettra de suivre un grand prix via la caméra d'un pilote (ici l'ex-champion du monde Kimi Raikkonen). - Pierre-Philippe Marcou - AFP

F1 TV entrera en service ce dimanche 13 mai, à l’occasion du Grand Prix d’Espagne.

La Formule 1 poursuit son opération reconquête, en lançant son propre service de vidéo à la demande ce dimanche, à l’occasion du Grand Prix d’Espagne.

Le service premium de "F1 TV", d'abord disponible sur ordinateurs avant de l'être sur tablettes et mobiles, comprendra notamment la possibilité de personnaliser la retransmission de la course: il sera possible par exemple de choisir de suivre la caméra d'un pilote en particulier.

Un autre service moins coûteux ne proposera que des données en temps réel, une retransmission radio en direct, et des résumés de chaque séance du week-end, ainsi qu'un accès aux archives vidéo.

Bien plus cher en France qu'en Belgique

"Le lancement du service marque le plus gros investissement de la F1 dans sa transformation numérique à ce jour", selon Liberty Media, propriétaire de la F1.

"F1 TV" est développé en collaboration avec Playmaker, le service de streaming du réseau américain NBC Sports, et le concepteur de sites internet britannique Ostmodern.

Les tarifs, eux, varient selon les pays. En France, Canal+, qui diffuse l'intégralité des courses pour une cinquantaine de millions d'euros par saison, aurait fait pression pour que "F1 TV" soit plus cher qu'en Belgique ou en Allemagne.

Opération réussie: alors qu’il est disponible pour 58 euros par an en Belgique, il est facturé 170 euros en France.

Y.D. avec AFP