BFM Business

La Chine interdit les publicités d'objets de luxe

La Chine veut cacher le luxe

La Chine veut cacher le luxe - -

Pékin lance un grand plan de moralisation. Les médias ne peuvent plus diffuser de publicités pour des produits accusés de véhiculer des valeurs incorrectes.

C'est une mauvaise nouvelle pour les groupes de luxe en Chine. Pékin va interdire les publicités à la télévision et à la radio pour un certain nombre d'objets de luxe, comme les montres ou les pièces d'or.

Pour Pékin ces campagnes véhiculent des valeurs incorrectes et contribuent à créer un mauvais esprit social. Alors que les écarts de richesses se creusent dans le pays, la télévision chinoise doit cacher ce luxe que le peuple ne saurait voir.

La Chine devrait devenir le plus grand marché de luxe au monde

En 2011, Pékin avait déjà interdit les affichages publicitaires qui vantaient un style de vie luxueux. Des mots comme "royal" ou "suprême" avait même été banni des slogans publicitaires. Dans le même temps, le nouveau numéro du parti, Xi Jinping, a lancé une vaste campagne de moralisation de la vie publique et de lutte contre la corruption.

La survie du Parti communiste viendra-t-elle entraver la croissance des groupes comme PPR, LVMH ou L'Oréal sur le marché chinois ? Les experts n'y croient pas et continuent de penser que la Chine deviendra le plus grand marché du luxe au monde entre 2015 et 2020.

Simon Tenenbaum