BFM Business

L’activité touristique ralentie après les attentats

Les professionnels du tourisme ont vu la fréquentation de leurs établissements fortement diminuer depuis les attentats de Paris. Un mois après, l’activité reprend tant bien que mal.

Hôtels, restaurants ou musées parisiens enregistrent tous une baisse de leur fréquentation après les attentats de Paris. En Ile-de-France, le Comité régional du Tourisme évalue à 24% la diminution de l’activité touristique en novembre. Un chiffre encore plus important notamment dans le secteur du luxe. Bruno Chiaruttini qui dirige l’hôtel du collectionneur, le plus grand cinq étoiles de France a vu l’activité de son établissement plonger de 30 à 40% sur le mois écoulé.

"Les pertes sont sur les annulations, en particulier les annulations individuelles qui là sont particulièrement importantes. Le plus gros handicap pour nous sera le manque de réservations, puisque aujourd’hui on enregistre des réservations nettement en baisse par rapport à l’année dernière à la même époque", déplore Bruno Chiaruttini.

Les perspectives pour la fin d’année 2015 sont mauvaises alors que la période des fêtes connaît traditionnellement une forte fréquentation touristique. Certains groupes voient leurs chutes de fréquentation limitées, notamment grâce à la clientèle d’affaires qui n’a pas déserté. Ainsi, la chaîne d’hôtellerie Best Western prévoit une baisse de son chiffre d’affaires de 10 à 15% en novembre.

Une stabilisation de la baisse début décembre 

Les restaurants et cafés de la capitale dressent quant à eux un bilan mitigé. "En ce qui concerne la restauration, on tourne entre 25 à 40% de non fréquentation, détaille Christian Navet, co-président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie. Le midi on a tendance à retrouver la normale à peu près, tandis que le soir, c’est la catastrophe".

Du côté des musées, le Grand Palais, Orsay ou le Louvre ont vu leur fréquentation baisser de moitié juste après les attentats. Une chute qui s'est aujourd'hui stabilisée, entre moins 20 et 30% de visiteurs. Mais les conséquences des attentats sur la fréquentation devraient s’amoindrir début 2016, estime le Comité régional du Tourisme: "La réussite en termes d’organisation et d'accueil de la Cop21 est un signal positif pour les clientèles du monde entier".

Alexandra Paget édité par C. B