BFM Business

JO-2018: accord crucial avec Samsung

La Corée du Sud peine à trouver des sponsors privés.

La Corée du Sud peine à trouver des sponsors privés. - Damien Meyer - AFP

Cet accord de parrainage porte sur 84 millions d'euros. Il représente 40% des besoins en sponsoring.

Le comité d'organisation des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, peut être content. Il a conclu, lundi 6 avril, un accord crucial de parrainage avec le géant sud-coréen Samsung Group qui porte sur 100 milliards de wons (84 millions d'euros).

Le comité d'organisation des jeux d'hiver 2018 a expliqué que cet accord représentait 40% de ses besoins en sponsoring. Il a également émis l'espoir que d'autres sponsors emboîteraient le pas au groupe sud-coréen, qui produit une vaste gamme de produits électroniques, allant des réfrigérateurs et téléviseurs aux téléphones mobiles.

Le parrainage de Samsung, a dit le président du comité sud-coréen Cho Yang-Ho, sera source de "puissance nouvelle" et l'aidera dans l'organisation des Jeux dans cette station de ski située dans le nord-est du pays.

Difficulté à trouver des sponsors privés

Le Comité international olympique a préféré en 2011 Pyeongchang aux villes allemande de Munich et à française d'Annecy pour accueillir cet événement. Mais depuis lors, le comité d'organisation était à la peine pour trouver des sponsors privés, ce qui a poussé la présidente Park Geun-Hye à lancer en février un appel pressant aux entreprises pour qu'elles répondent présent.

Le comité n'a généré aucun revenu en 2013 et à peine 3,5 milliards de wons en 2014. Avec l'appui de Samsung, a expliqué son secrétaire général Kwak Young-Jin, 70% de ses besoins en parrainage seront couvert d'ici la fin de l'année. Pour sa part, la commission de coordination des JO-2018 du CIO avait fait part récemment de "sa satisfaction" à propos de l'avancée des travaux à Pyeongchang, après une quatrième visite.

D. L. avec AFP