BFM Business

France Télévisions: vers un accord sur le financement

Les chaînes publiques affirment avoir réduit leurs effectifs de 400 personnes

Les chaînes publiques affirment avoir réduit leurs effectifs de 400 personnes - -

Le budget pluri-annuel pourrait enfin être adopté à l'automne. Les chaînes publiques affirment avoir obtenues des garanties de la part du gouvernement.

Nouvel épisode dans l'interminable feuilleton autour du budget pluri-annuel 2013-2015 de France Télévisions, appelé contrat d'objectifs et de moyens (Com) dans le jargon administratif.

L'approbation de ce budget, moult fois repoussé, doit maintenant "intervenir à l'automne", a indiqué jeudi 11 juillet France Télévisions.

Dans un communiqué, les chaînes publiques laissent entendre qu'un accord avec l'Etat est enfin intervenu sur les grandes lignes de ce budget: elles assurent "avoir reçu du gouvernement des assurances quant au maintien au bénéfice de France Télévisions du produit des 2 euros d’augmentation de la redevance (représentant près de 50 millions d'euros) votés dans le budget 2013".

Par ailleurs, "le principe d’un réexamen régulier des objectifs, et le cas échéant de leur révision, a été prévu dans le projet de Com pour tenir compte des aléas susceptibles d’affecter sa trajectoire économique".

Réduction des effectifs

En outre, "l’hypothèque est désormais en passe d’être levée sur le maintien de la publicité en journée après 2015, aux termes des positions exprimées dans le cadre de l’examen du projet de loi sur l’audiovisuel", ajoutent les chaînes publiques.

Par ailleurs, France Télévisions précise avoir réduit ses effectifs de 400 équivalents temps plein par rapport au premier semestre 2012.

Enfin, les chaînes publiques indiquent faire face à "une dégradation de leurs perspectives de recettes publicitaires de l’ordre de 8 millions d'euros sur le premier semestre". Cela s'ajoute "au gel, pour 31 millions d'euros, de la subvention" versée par l'Etat.

Un conseil d'administration se tenait aujourd'hui au sujet du Com.

Jamal Henni