BFM Business

Face à Airbnb et Booking, la France veut lancer sa propre plateforme en ligne pour les touristes

"Il faut qu'on se réapproprie le lien avec le client" explique Eric Lombard, directeur général du Groupe Caisse des Dépôts, sur le plateau de 12H, l'heure H sur BFM Business.

Relancer le tourisme, c'est l'un des objectifs du gouvernement, qui vient d'annoncer un vaste plan d'investissement de 1,3 milliard d'euros, piloté par la Caisse des dépôts. Au-delà des aides financières, l'exécutif veut aussi accélérer sur le digital en proposant une plateforme unique à destination des touristes du monde entier.

"Le tourisme a été très 'désintermédié' par des grandes plateformes américaines: Airbnb, Booking.com. Il faut qu'on se réapproprie le lien avec le client", lance explique Eric Lombard, directeur général du groupe Caisse des dépôts, sur le plateau de 12H, l'heure H, ce jeudi.
"Donc on travaille (…) pour mettre en place une plateforme pour que le touriste allemand qui arrive à Colmar puisse savoir où sont les brasseries, à quelle heure ouvre le musée d'Issenheim" poursuit-il. "Et toute cette présence très concrète qui permet d'avoir un accès très large à toute notre offre touristique, qui est absolument merveilleuse dans notre pays, ça doit être sur une plateforme que nous maîtrisons, nous, en France."

"Un avantage en Europe"

Une proposition ambitieuse, surtout si l'Etat espère faire trembler les plateformes américaines. "On a l'habitude de ce type de plateforme" assure Eric Lombard dont le groupe a supervisé, dernièrement, "Mon parcours handicap" (lancé il y a 15 jours) ou encore "Mon compte formation." Des plateformes techniquement réussies mais probablement moins complexes qu'un site capable de regrouper toutes les données touristiques de la France. "Elle sera opérée (…) avec les professionnels. Elle est faite pour les professionnels du tourisme" promet Eric Lombard.

Pour quelle disponibilité? Pas pour cet été en tout cas. "Ça prend plusieurs mois" indique le patron qui rappelle que "Mon compte formation" a mis près de deux ans pour voir le jour. "Si on veut qu'elle soit au niveau, ça prend de nombreux mois mais ça va nous donner un avantage important en Europe."

Contactée, la Banque des Territoires (qui est en charge du développement) rappelle que le projet de plateforme en est encore à ses balbutiements. La possibilité de réserver en ligne des logements pour concurrencer Airbnb ou Booking.com n'est d'ailleurs pas encore décidée.

Thomas Leroy