BFM Business

Enquête: le vrai bilan numérique de France Télévisions

Bruno Patino (directeur général délégué au numérique de France Télévisions) et Nonce Paolini (PDG de TF1)

Bruno Patino (directeur général délégué au numérique de France Télévisions) et Nonce Paolini (PDG de TF1) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le bilan des activités internet est bien moins brillant que ne le prétendent les chaînes publiques. En audience, les chaînes publiques restent loin derrière TF1, sauf sur un unique critère, lui-même très contestable... Premier épisode d'une enquête en trois volets.

"France Télévisions est maintenant le premier acteur de l’audiovisuel dans le numérique". C'est le PDG Rémy Pflmlin lui-même qui le dit, auditionné en novembre par les députés.

Le mois dernier, un communiqué du groupe enfonce le clou, affirmant que le service public est "le premier acteur audiovisuel incontournable de l’univers numérique", avec notamment "un leadership affirmé en audience web".

Loin derrière TF1 et M6

Mais, en lisant ces affirmations, les concurrents TF1 et M6, ainsi que les experts du web que nous avons consultés, tombent tous des nues. En effet, les chaînes publiques restent derrière TF1 -et bien souvent M6- dans tous les classements de France et de Navarre qui existent: visiteurs uniques, pages vues, vidéos vues, tweets, recettes publicitaires... (cf. ci-contre).

Mais, pour France Télévisions, tous ces classements sont bons pour la poubelle. Pour Laurent Frisch, directeur des Editions Numériques, "ce sont des classements par groupe. Or ces classements par groupe intègrent des marques qui n’ont rien à voir avec les chaînes de TV, par exemple Wat dans TF1, jeuxvideo.com ou le site d'info high tech clubic.com dans M6".

Sauf que la critique vaut aussi pour France Télévisions, où l'on trouve des sites de jeux, de sport, d'éducation, de géopolitique...

En outre, la diversité des contenus des sites de TF1 ou M6 reflète la diversification menée par ces groupes, considérée en général comme une avancée, et non un handicap.

Un critère contestable

Mais un seul classement trouve grâce aux yeux de France Télévisions: le classement par marque. "C'est ce classement par marque qui a du sens pour les annonceurs", justifie Laurent Frisch.

Heureux hasard, c'est l'unique classement où France Télévisions arrive en tête! Sûrement une pure coïncidence...

Hélas, même ce trophée est sujet à caution. En effet, comme nous l'explique Médiamétrie, "dans ce classement par marque, chaque éditeur choisit soit d'agréger ses sites, soit d'avoir des marques distinctes. France Télévisions a préféré agréger".

En pratique, France Télévisions a choisi de regrouper ses divers sites (info, rattrapage, France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô...) sous une seule marque. Inversement, TF1 a préféré éclater son audience entre 10 marques différentes (MyTF1, MyTF1 News, Wat, Metro, Eurosport, HD1, Histoire, TV Breizh, TMC et NT1).

Concrètement, les six chaînes du service public sont regroupées sous l'unique marque France Télévisions. Tandis que les six chaînes du groupe TF1 sont sous six marques différentes...

Résultat: un France Télévisions uni écrase sans surprise un TF1 divisé. En janvier, la marque France Télévisions affiche ainsi 11 millions de visiteurs uniques, soit deux fois plus que la marque la plus forte de TF1 (MyTF1). CQFD.

Mise à jour: lors d'un point presse jeudi 20 mars, France Télévisions s'est à nouveau présenté comme "le premier acteur audiovisuel numérique" ou "le premier média audiovisuel numérique". 

Le titre de l'encadré ici

|||Les audiences comparées

Internet fixe (millions de visiteurs uniques)
M6: 13,5
TF1: 12,6
France Télévisions: 11

Pages vues (millions)
TF1: 242
M6: 241
France Télévisions: 106

Internet mobile (millions de visiteurs uniques)
TF1: 5,4
France Télévisions: 2,9
M6: 1,8

Vidéos vues (millions)
TF1: 59
France Télévisions: 21
M6: 17

Source: Médiamétrie, janvier 2014

Télévision de rattrapage (chaînes les plus regardées)
M6: 54% du public
TF1: 48,5% du public
France 2: 27,5% du public

Source: CNC, décembre 2013

Tweets générés par les émissions (millions)
TF1: 37,7
M6: 12,7
France Télévisions: 8,7

Source: Mesagraph, 2013

Recettes publicitaires sur internet (millions d'euros)
TF1 : 30
France Télévisions: 10,5
M6: non communiqué

Sources: sociétés, 2012

Jamal Henni