BFM Business

Droits TV: jackpot pour l'OM

Les droits TV de la Ligue 1 profiteront essentiellement aux trois grands clubs français.

Les droits TV de la Ligue 1 profiteront essentiellement aux trois grands clubs français. - -

La Ligue de football professionnel a dévoilé la répartition des 490 millions d'euros de droits TV pour la saison écoulée. L'Olympique de Marseille s'en sort le mieux, devant le PSG et Lyon.

C’est jour de paye pour les clubs de Ligue 1. La Ligue de football professionnelle (LFP) a dévoilé la répartition des droits TV pour la saison écoulée, lors de son conseil d’administration, jeudi 13 juin.

Sans surprise, on retrouve les trois premiers du classement sur le podium. Mais pas dans le même ordre, puisque l’Olympique de Marseille occupe la première place, devant le Paris Saint-Germain et l’Olympique lyonnais. Sur près de 490 millions d’euros distribués, Marseille récupère ainsi environ 48 millions, le PSG 44 millions, et Lyon 44 millions.

9,4 millions d'euros pour chaque club

Les droits TV sont redistribués à chaque fin de saison suivant des critères bien définis. Une part fixe de 9,4 millions d’euros est accordée à chaque club. Puis entre en compte le classement sportif de la saison : le PSG remporte logiquement la mise (16,9 millions) devant l’OM (14,7) et Lyon (12,8). A noter que les trois clubs relégués ne reçoivent rien.

La LFP prend également en compte le classement sur les cinq dernières années. L’Olympique lyonnais tire ainsi son épingle du jeu, avec 3,4 millions d’euros récoltés. Paris est 6ème, avec 1,6 millions.

La notoriété des clubs prise en compte

Enfin, vient le critère de notoriété, représentant presque le quart du montant distribué. Il est calculé sur les cinq dernières années, en fonction du nombre de diffusions lors des matchs décalés (samedi après-midi et dimanche soir sur Canal Plus, vendredi soir sur BeIN Sport).

En d’autres termes, les clubs reçoivent des revenus issus de leur notoriété et de leur attractivité. A ce jeu là, c’est encore Marseille qui s’en sort le mieux, avec 18,6 millions d’euros reçus, devant Lyon (16) et Paris (13,9).

A noter également l’apparition cette année de la Licence clubs parmi les critères de distribution, qui a pour objectif d’être un outil de progrès pour récompenser les investissements effectués par les clubs tant au niveau de leur organisation que des infrastructures utilisées, selon la LFP. Pour la saison écoulée, tous les clubs l’ont obtenu, amassant chacun 2,3 millions d’euros.

>> Retrouvez le classements des revenus des clubs pour la saison 2012-2013

Yann Duvert