BFM Business

Droits TV du rugby: Discovery pourrait participer à la mêlée

Les droits TV du rugby devront faire l'objet d'un nouvel appel d'offre avant le 31 mars prochain.

Les droits TV du rugby devront faire l'objet d'un nouvel appel d'offre avant le 31 mars prochain. - Xavier Leoty - AFP

Le groupe de média américain voudrait devenir un acteur de poids dans les droits télévisés du Top 14, rapporte Le Figaro ce vendredi 31 octobre. La ligue de rugby devra remettre en jeu ces droits avant le 31 mars prochain.

Discovery aurait les yeux de Chimène pour le Top 14. Le média américain, qui possède depuis juillet dernier 51% d'Eurosport International, lorgnerait activement les droits télévisés du championnat de France de rugby , rapporte Le Figaro, ce vendredi 31 octobre.

Le groupe américain s'intéresserait actuellement à l'ensemble des droits sportifs et plus particulièrement ceux du Top 14 qu'il regarderait de "très près".

Un duel à trois?

Ces droits vont être remis en jeu l'an prochain. Le 9 octobre dernier, la cour d'appel de Paris avait en effet confirmé la suspension du contrat noué entre Canal Plus et la Ligue nationale de rugby (LNR), à la suite d'un recours déposé par beIN Sports devant l'Autorité de la concurrence.

La LNR a ainsi jusqu'au 31 mars 2015 pour lancer un appel d'offres en bonne et due forme. Une procédure à laquelle pourrait donc participer Discovery via Eurosport, et s'inviter ainsi dans le duel entre Canal Plus et beIN Sports.

Des obstacles à franchir 

Néanmoins le chemin est encore parsemé d'obstacles pour le groupe américain. Pour pouvoir participer à l'appel d'offres, Discovery doit en effet posséder 100% d'Eurosport France, filiale tricolore d'Eurosport International.

Pour le moment le groupe américain n'en détient que 20%, le reste étant la propriété de TF1. Or la première chaîne française ne compte pas céder sa participation avant le 1er janvier prochain, ce qui laisse une fenêtre de tir réduite.

Par ailleurs, TF1 devra avant cette hypothétique transaction rendre au CSA la fréquence de TNT payante qu'occupe Eurosport, explique Le Figaro. La raison: un opérateur non européen ne peut détenir plus de 20% du capital d'une chaîne hertzienne, ce qui serait le cas de Discovery si ce dernier venait à prendre 100% d'Eurosport France. Mais le groupe américain peut très bien détenir la totalité du capital d'une chaîne dont la diffusion serait limitée au câble et l'ADSL.

J.M.