BFM Business

Cyril Hanouna fait exploser le compteur des plaintes reçues par le CSA

Cyril Hanouna reproche au CSA d'inciter à se plaindre de lui

Cyril Hanouna reproche au CSA d'inciter à se plaindre de lui - C8

L'animateur de C8 est largement en tête des plaintes reçues cette année par le gendarme de l'audiovisuel. Son canular homophobe en a généré plus de la moitié à lui tout seul.

Cyril Hanouna se serait bien passé de cette victoire-là. L'animateur de C8 arrive en tête -et de loin- des plaintes reçues cette année par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). Le canular homophobe diffusé dans Baba Hot Line le 18 mai a ainsi suscité 39.418 plaintes. C'est près de 20 fois plus que le second du classement, la séquence opposant Christine Angot et Sandrine Rousseau dans On n'est pas couché. Et c'est même davantage que l'ensemble des plaintes reçues par le CSA en 2016.

À elle seule, cette séquence représente près de la moitié des saisines reçues cette année: 73.000 à fin octobre, et 88.000 prévues sur l'année. L'animateur de C8 est donc la principale cause de l'explosion du nombre de saisines reçues par le gendarme de l'audiovisuel. Ce nombre a plus que doublé par rapport à 2016, et a été multiplié par 10 depuis 2015.

Lanceurs d'alerte

En pratique, cette explosion s'explique d'abord par le fait qu'il est de plus en plus simple de se plaindre: depuis 2002, cela peut se faire via un simple formulaire sur le site du CSA. Ensuite, "cette augmentation spectaculaire s’explique par une plus grande connaissance du mode de saisine du CSA par le biais de son site internet, et par une communication croissante du CSA sur les réseaux sociaux, sur Twitter notamment. L’adresse du formulaire de dépôt de plainte en ligne étant fréquemment mentionnée dans les messages postés par le CSA sur Facebook et Twitter, les internautes l’utilisent de plus en plus", explique l'autorité administrative dans son rapport annuel. Pour une fois, Cyril Hanouna est du même avis: il a reproché au CSA d'inciter les téléspectateurs à se plaindre de lui...

Rappelons que ces plaintes sont examinées par le CSA, qui peut soit classer l'affaire, soit prendre des sanctions. 

Pour le président du CSA Olivier Schrameck, ces téléspectateurs qui se plaignent sont comparables à des "lanceurs d'alertes", et ce système pourrait être répliqué pour la régulation d'internet que le président Macron veut confier au CSA, a-t-il expliqué mardi 28 novembre lors d'un déjeuner de l'Association des journalistes médias.

Les plaintes les plus importantes reçues en 2017 (au 31 octobre)

Touche pas à mon poste (C8)- Canular homophobe: 39.418

On n’est pas couché (France 2)– Christine Angot: 2294

7 jours dans le monde (BFM Business)– Propos sur le président Erdogan: 2134

Débat de la présidentielle à 5 (TF1): 1589

Salut les terriens (C8)– Sketch de Stéphane Guillon sur l’affaire Grégory: 1357

Source: CSA

Les plaintes reçues par le CSA

2014: 8106 (dont télévision 45%, radio 8%) 2015: 8906 (dont télévision 59%, radio 15%) 2016: 38.186 (dont télévision 81%, radio 2%) 2017: 73.000 à fin octobre (88 000 estimées sur l'année)

Jamal Henni