BFM Business

Comment les golfs français se préparent à rouvrir leurs parcours le 11 mai

-

- - AFP

Les 420.000 licenciés trépignent de taper dans la balle, alors que les beaux jours s'installent. Mais les autorités doivent adapter les terrains pour respecter les règles sanitaires.

Pas facile de trouver des sports qui tolèrent les consignent strictes du déconfinement. Les golfs en font partie, avec leurs vastes parcours. Ils vont bien rouvrir dès le 11 mai prochain. Ce jeudi 7 mai, les pouvoirs publics ont en effet validé les modalités de reprise, annonce la Fédération française de golf (FFG).

Mais pas n'importe comment, les mesures sanitaires devant évidemment primer sur le jeu.

"Depuis les premiers jours du confinement, nous avons travaillé, en collaboration étroite et permanente avec les organisations professionnelles de la filière, pour rendre possible une reprise rapide de l’activité golf" explique Christophe Muniesa, le directeur général de la fédération française de golf (ffgolf) sur le site de la fédération. "Après de nombreux échanges avec le ministère des Sports et tous les ministères concernés par la gestion de cette crise sanitaire sans précédent, nous avons convaincu nos interlocuteurs que le golf pouvait être parmi les premiers sports déconfinés."

Trois golfs sur quatre sont des PME

Quelles seront les règles à appliquer? Pas plus de deux joueurs par partie, chacun avec son propre matériel et un seul joueur par voiturette. De la même façon, la fédération veut placer du gel hydroalcoolique aux trous 1, 10 et 18. Enfin, tous les objets (drapeaux, râteaux) seront ôtés du parcours.

Pour la plupart des golfs, la reprise ne se fera que sur réservation préalable pour éviter un afflux trop importants de joueurs. Par ailleurs, les compétitions ne pourront évidemment pas reprendre.

Cette reprise est aussi une nécessité économique puisque ce sport "est une des rares disciplines avec l’équitation, la voile ou certains sports de montagne, qui regroupe plus de PME que d’associations. Chaque club de golf commercial est une structure privée" souligne Christophe Muniesa. "Les 730 clubs avec terrain, plus de 530 sont exploités à travers des sociétés commerciales qui emploient en moyenne 8 à 20 salariés".

Thomas Leroy