BFM Business

Comment le sport enrichit la Suisse

La Fifa, basée à Zurich, contribue à l'impact positif du sport sur la Suisse.

La Fifa, basée à Zurich, contribue à l'impact positif du sport sur la Suisse. - George Michel - AFP

L'impact des institutions sportives internationales sur l’économie suisse, représente près d’un milliard d’euros par an.

Quel est le point commun entre la Fifa, l’Uefa, et le Comité international olympique ? Le sport représente le cœur de leur activité, bien sûr. Mais tous trois, comme bien d’autres, sont également domiciliés en Suisse. Ce qui n'est pas pour déplaire à nos voisins.

L'impact des institutions sportives internationales sur l'économie helvète dépasse en effet les 958 millions d'euros par an, indique une récente étude. Regroupant au total plus de 2.150 emplois, ce secteur "génère des effets économiques dépassant 1,07 milliard de francs suisses par an, dont 550 millions dans le canton de Vaud et 250 millions dans la région lausannoise", indique une étude de l'Académie internationale des sciences et techniques du sport, portant sur 45 organisations sportives internationales installées en Suisse, dont 36 dans le canton de Vaud.

Plus de 2.000 emplois générés

Capitale olympique, Lausanne accueille non seulement le Comité international olympique (CIO), qui s'y est installé en 1915, mais aussi plus d'une trentaine de fédérations sportives internationales. Ainsi la Suisse héberge-t-elle la Fédération internationale de football (Fifa), basée à Zurich, ainsi que l'Union européenne de football (UEFA) basée à Nyon, "les principaux employeurs avec le CIO", mais aussi entre autres la Fédération internationale de natation (Fina, Lausanne), l'Union cycliste internationale (UCI, Aigle) ou encore la Fédération internationale de ski (FIS, Oberhofen) et le Tribunal arbitral du sport (TAS, Lausanne).

Au total, le sport international génère en Suisse "un impact direct (salaires et charges) et indirect (biens et services) de 430 millions de francs suisses par an (412 millions d’euros) , auxquels s'ajoutent 640 millions de francs suisses (613 millions d’euros) d'effet induit par an", précise l'étude, menée pour le compte de la ville de Lausanne, du canton de Vaud et du CIO.

Les résultats obtenus "confirment et amplifient" ceux qui découlaient d'une étude menée en 2008. Ainsi, le sport international occupe-t-il plus de 2.150 personnes en Suisse (chiffre de 2013), dont 1.300 vivent dans le canton de Vaud et 650 dans le district de Lausanne où le nombre d'emplois liés au sport international a augmenté de 32% entre 2008 et 2013.

Y.D. avec AFP