BFM Business

Comment avec 500 dollars, cet homme a bâti l'empire Nike

-

- - Getty - AFP - Montage BFM Business

Âgé de 78 ans, le fondateur de Nike Phil Knight a définitivement pris sa retraite. Retour sur la vie de l'un des hommes les plus puissants du sport en 11 anecdotes peu connues.

Si tout le monde connaît Steve Jobs, Bill Gates ou encore Warren Buffett, Phil Knight est quasi-inconnu du grand public. Et pourtant, celui qui est selon Forbes la 24ème fortune mondiale et qui à 78 ans s'apprête à prendre sa retraite n'est rien moins que le créateur d'une des marques les plus connues au monde: Nike. Une entreprise partie de rien au début des années 70 mais qui est devenue au fil des années la plus puissante marque mondiale du sport business devant des sociétés comme Adidas, Reebok ou Asics, pourtant plus anciennes. Comment? Grâce au génie marketing d'un homme qui a su avant tout le monde qu'une marque de sport devait être "cool" pour réussir.

1. Des études de journalisme pour ce natif de l'Oregon

-
- © -

Né en 1938 dans l'Oregon sur la côte ouest américaine, Phil Knight fait des études de journalisme à l'Université de l'Oregon. Après son deug en 1959, il part faire son service militaire et au retour passe un MBA dans la prestigieuse université de Stanford.

2. Au départ de l'import de chaussures japonaises 

-
- © -

Passionné de sport et coureur de demi-fond, il a l'idée à la fac de créer une société d'import de chaussures de sport japonaises. Ce qu'il fait en 1964 avec un camarade d'athlétisme, Bill Bowerman. Il investit ce qu'il possède -500 dollars- pour créer la société Blue Ribbon Sports. La compagnie fait venir du Japon des Onitsuka Tiger (une marque qui deviendra Asics plus tard) qu'il revend avec une bonne marge aux États-Unis.

3. Dès l'origine, design américain, fabrication asiatique 

-
- © -

En 1971, Bill Bowerman a l'idée d'une chaussure avec une semelle plus souple en caoutchouc gaufré pour un meilleur amorti. Il dessine son modèle et Knight prospecte en Asie où il a des contacts grâce à sa filière d'import pour les faire produire. Un avantage concurrentiel sur Adidas qui fabrique encore en Allemagne à l'époque où les salaires sont élevés.

4. Naissance d'une marque et d'une signature

-
- © -

Phil Knight veut un nom plus percutant pour sa marque et pense à Dimension 6. Mais Jeff Johnson, le tout premier employé de la société le convainc de trouver un nom plus sportif et lui propose Niké, la déesse grecque de la victoire. Ainsi naît Nike (à prononcer "naï-ki" comme le nom de la déesse en anglais). Le logo, le fameux swoosh, sera lui dessiné par une jeune étudiante de Portland qui touchera 35 dollars (200 dollars d'aujourd'hui). Plus tard, le patron de Nike lui cèdera des actions pour une valeur actuelle de 640.000 dollars.

5. La Nike Moon, la toute première chaussure en 1972

-
- © -

La toute première chaussure Nike est donc cette Moon Shoes lancé en 1972 à l'occasion d'un marathon dans l'Oregon. La marque a fait produire pour l'occasion des t-shirts avec le nom Nike, source d'interrogation pour les spectateurs qui se demandent "Qui est ce Mike?".

6. Ilie Nastase, première icône de Nike en 1972

-
- © -

Très tôt, Knight comprend que sa marque doit être associée à des sportifs célèbres. Il choisit donc le Roumain Ilie Nastase, joueur spectaculaire et premier numéro 1 mondial au classement ATP pour devenir son premier porte-drapeau. Le Roumain, connu pour son fort caractère, quittera Nike quelques années plus tard pour Adidas qui créera une chaussure à son image dans les années 80.

7. La première Nike Air pour s'imposer dans le basket

-
- © -

À la fin des années 70, Nike qui s'est déjà fait un nom dans l'athlétisme et le tennis sent monter un nouveau sport: le basket. Et pour s'imposer dans cette discipline, il développe une technologie de semelle sur un coussin de gaz afin d'améliorer l'amorti. La Nike Air est née. Le premier modèle Air Force One sortira en 1982. 

8. Le slogan inspiré... d'un criminel

-
- © -

Créé en 1988, le slogan Just Do It et l'énorme campagne marketing autour sera à l'origine de l'explosion de Nike qui passe de 18% à 43% de part de marché dans le sport aux États-Unis entre 1988 et 1998. Et le slogan le plus célèbre de la planète a été inspiré par... les dernières paroles d'un condamné à mort. En 1977, le criminel Gary Gilmore aurait dit avant d'être exécuté "Let's do it" à ses bourreaux. Une phrase que le publicitaire Dan Wieden auteur du "Just do it" trouvait forte et volontariste. L'expression "Just do it" signifie "Fais-le"; le terme "just" ajoute le sens de "cesse d'en parler, d'essayer, ou d'en rêver."

9. Jordan, la plus lucrative icône du sport

-
- © -

Bien que Michael Jordan soit retiré des parquets depuis 2003, Nike continue d'engranger sur la marque Jordan. Les modèles Jordan rapportent 2 milliards de dollars à Nike chaque année et l'athlète continue à toucher 60 millions par an de royalties. C'est Nike qui a découvert Michael Jordan en 1985 alors qu'il n'était encore qu'un jeune espoir du circuit universitaire. "C'était un choc, la première fois que je l'ai vu jouer, expliquait récemment Phil Knight dans une interview à CBS. Les réactions étaient folles dès qu'on le voyait."

10. La première pub avec une musique des Beatles

En 1987, Nike lance les Air Max, un modèle de chaussures de sport avec la bulle d'air apparente. Et pour marquer le coup, Knight veut une pub qui marque les esprits. Nike réussit à convaincre les Beatles d'utiliser pour la première fois une de leurs chansons dans une pub, ce qui n'avait jamais été fait avant cette année 1987.

11. Le plus grand magasin Nike du monde à Londres

-
- © -

Après Jordan, Just do it, Nike s'est lancé depuis les années 2.000 dans l'ouverture de magasins. La marque en compte désormais près d'un millier dans le monde dont le plus grand qui a ouvert à Londres en 2010 sur Oxford Street. Devenue une marque globale qui a dépassé depuis longtemps le cadre du sport, Nike veut s'imposer dans les pays en développement comme il l'a fait aux États-Unis et en Europe. Ce sera la mission du successeur de Phil Knight.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco