BFM Business

Comment Acer bouscule les codes du sponsoring sportif

En marge de l’inauguration du nouveau stade de Bordeaux, où elle a installé deux boutiques éphémères, la marque a pu mettre à profit son statut de nouveau partenaire des Girondins.

Dans les travées du nouveau stade de Bordeaux, qui a accueilli pour la première fois un match de Ligue 1 samedi 23 mai, difficile de ne pas sortir son porte-monnaie. Restauration, buvette, boutique de maillots... l’enceinte regorge de lieux propices à la consommation. Mais deux d’entre eux, ornés du logo Acer, ne vendent absolument rien.

Pourtant, de nombreux produits (PC, tablettes), y sont exposés. Le groupe taïwanais, qui inaugure là son nouveau partenariat avec le FC Girondins de Bordeaux, veut en effet s’assurer une visibilité sans passer par les canaux traditionnels (affichage publicitaire, sponsoring maillot).

La marque occupera ainsi deux boutiques d’environ 50 mètres carrés dans le nouveau stade, mais seulement pour six événements ciblés: inauguration, réception du PSG ou de l’OM, etc. D’autres avaient déjà tenté l’expérience, mais sur des événements précis. Dans le cas d’Acer, l’expérience durera un an, voire plus si affinités. 

L’objectif étant de toucher le plus large public possible, et d’en connaître les usages. Les produits Acer sont simplement disponibles pour celles et ceux qui désireraient les tester. Mais ce n’est pas tout: le partenariat en question offre également la possibilité à Acer d’utiliser la base de données des Girondins, afin de mieux cibler sa future clientèle.

Echange de bons procédés

Ainsi, le lancement d’un nouveau PC destiné aux "gamers" fera l’objet d’une campagne spécifique auprès des jeunes âgés de 18 à 25 ans qui ont pu acheter lors des dernières années un produit des Girondins de Bordeaux (place de match, maillot, produits dérivés en tous genres, etc.). Les mêmes qui seront potentiellement passés devant la boutique éphémère Acer. Enfin, l’opération séduction passera par les réseaux sociaux, où la marque taïwanaise veut monter en puissance.

Contrairement à un partenariat "classique", le deal passé entre les Girondins et la marque possède l’avantage du coût: quelques dizaines de milliers d’euros seulement. Ce qui permettra bientôt à la marque de renouveler l’expérience, puisque des négociations sont en cours avec des clubs parisiens, marseillais et lyonnais - tous sports confondus.

Y.D.