BFM Business

Cette publicité Nikon qui a fait le bonheur de la concurrence

Comment une agence de publicité a pu commettre une telle erreur? Nikon ne l'explique pas.

Comment une agence de publicité a pu commettre une telle erreur? Nikon ne l'explique pas. - Twitter @davymac

"Une petite affiche Nikon collée sur la vitrine d'une boutique de Belfast fait le tour du monde. Elle vante la qualité des verres Nikon avec un appareil Fujifilm. Oups..."

Après la pub McDonald pour Burger King, un scénario à peu près identique s’est reproduit dans le monde de la photo entre Nikon et Fujifilm. Seule différence c'est que cette fois c’était involontaire.

L’histoire se passe en Irlande du Nord. En se promenant dans les rues de Belfast, David McDonald -rien à voir avec l’enseigne de fast food-, photographe de son métier découvre une affiche qui l’a totalement interloqué. Sur la vitrine d’un opticien, une publicité Nikon qui vante la qualité des verres ophtalmique de la marque avec en gros plan, un superbe appareil photo. Problème, le boitier en question est un Fujifilm X100T, pas un Nikon.

Le photographe a aussitôt fait un cliché de l’affiche pour la mettre sur les réseaux sociaux. L’histoire aurait pu s’arrêter là, comme un simple LOL. Mais David Hobby, un journaliste irlandais, a eu envie de savoir d’où provenait l'image originale. Pour lui, difficile d’imaginer que l’agence de pub de Nikon se soit trompée d’appareil. Il a donc cherché et trouvé que la photo en question provient de ShutterStock, une banque d’images en ligne.

L’affaire a fait un tel buzz sur la toile que Nikon n’a eu d’autres choix que de réagir. La communication du fabricant a d’abord indiqué que l’affiche a été retirée et expliqué qu’il s’agit, non pas d’une erreur, mais d’un oubli. L’affiche aurait dû être retirée, a expliqué un porte-parole à un site spécialisé.

Pour ne pas que ça se reproduise, Nikon assure que des "mesures" ont été prises pour "renforcer le processus de production de son service de marketing". Comment? Il ne le dit pas, pas plus qu'il n'explique comment cette erreur a pu se produire. Et enfin, il remercie David McDonald pour avoir soulevé le problème.

De son côté, Fujifilm n’a pas réagi, trop content d’avoir une publicité gratuite qui surtout a été financée par l’un de ses plus sérieux concurrents.

P.S.