BFM Business

Ces publicités que la justice condamne sur Radio France

Le groupe public a été condamné pour avoir diffusé des publicités de marques, en dehors de son cahier des charges.

Le groupe public a été condamné pour avoir diffusé des publicités de marques, en dehors de son cahier des charges. - Stéphane de Sakutin-AFP

La radio publique a été condamnée pour la diffusion de publicités de marques, qui représentent un quart de ses recettes publicitaires annuelles alors que son cahier des charges les prohibe. Radio France fera appel.

En mal d'argent, Radio France a été condamnée pour avoir diffusé sur son antenne des publicités de marques commerciales privées.

Le groupe d'audiovisuel public, déjà mis en garde à plusieurs reprises par le CSA pour des spots non autorisés, devra verser 20.000 euros de dommages et intérêts à chacun des trois syndicats de radios privées, qui avaient déposé une plainte pour "concurrence déloyale".

Le tribunal de commerce de Paris révèle que ces "noms de marques prohibés" représentent "plus du quart des recettes publicitaires annuelles du groupe Radio France".

La condamnation se fonde sur le fait que, outre le parrainage d'émissions, seules les publicités collectives et d'intérêt général sont autorisées sur ses antennes. Autrement dit, les campagnes d'information sont par exemple autorisées, pas les publicités de marques commerciales ciblées.

Radio France compte faire appel de cette condamnation qui intervient alors que Mathieu Gallet attend le feu vert du gouvernement pour ouvrir plus largement ses antennes à la publicité et accroître ses recettes.

Les radios privées continueront leurs actions en justice

Ce jugement "illustre une nouvelle fois la nécessité de clarifier les dispositions du cahier des missions", se défend Radio France. L'entreprise publique finalise ces jours-ci avec l'Etat son contrat d'objectifs et de moyens 2015-2019.

En effet, son actuel cahier des charges peut donner lieu à diverses interprétations qui ont incité Radio France à franchir la ligne jaune à plusieurs reprises sur le front des publicités.

Les radios privées ne l'entendent pas de cette oreille et se sont félicitées de la décision du tribunal de commerce interdisant à Radio France de mordre dans le gâteau publicitaire.

"Il serait incompréhensible que le gouvernement assouplisse les règles définies par le cahier des missions et des charges" de Radio France, ont-elles souligné. Elles redoutent une contraction d'un marché publicitaire déjà tendu si les annonceurs migrent vers les antennes publiques.

Les radios privées assurent qu'elles continueront leurs actions en justice au titre de la "concurrence déloyale" si le gouvernement autorise Radio France à diffuser de nouveaux types de publicité.

F.Bergé avec AFP