BFM Business

Certains hôtels refusent la course aux étoiles

BFM Business
Avec l'entrée en vigueur ce lundi d'un nouveau classement, moins d'un hôtel sur deux sera officiellement classé. Parmi les non-étoilés, il y a les retardataires et autres têtes en l'air mais aussi de vrais réfractaires qui ont délibérément décidé de faire l'impasse.

Selon une étude du cabinet Coach Omnium, proche du Comité de modernisation de l'hôtellerie, le critique principal du classement, "un client sur deux se rend sur un site de commentaires de voyageurs pour se faire une idée sur l'hôtel envisagé". Ces sites "sont jugés largement plus informatifs que les étoiles", explique Mark Watkins, président du Comité.

"18% des clients disent regarder encore les étoiles", contre "64% en 2009"

Et si "18% des clients disent regarder encore les étoiles", au moment de choisir un hôtel, il faut avoir à l'esprit qu'ils étaient "64% en 2009", selon le Comité. Mark Watkins regrette surtout que "pour élaborer le nouveau classement, aucun client d'hôtel n'ait été interrogé par les auteurs de la réforme. Cela se traduit par un grand décalage entre les attentes des clients et les étoiles françaises".