BFM Business

Ce studio français de jeu vidéo veut lever 20 millions d'euros en Bourse

Le studio Dontnod s'est spécialisé dans les jeux vidéo de narration dans lesquels le joueur peut s'identifier au personnage.

Le studio Dontnod s'est spécialisé dans les jeux vidéo de narration dans lesquels le joueur peut s'identifier au personnage. - Dontnod

Fort du succès de son jeu vidéo Life is Strange, Dontnod s'introduit sur Euronext Growth pour y lever 20 millions d'euros. Fondé en 2008, ce studio français revient de loin après avoir connu un redressement judiciaire en 2014.

Alors que les acteurs français du jeu vidéo présents en Bourse ne sont pas légion (Ubisoft, BigBen Interactives), le studio de création Dontnod frappe à la porte des marchés financiers. Le jeudi 3 mai, la période de souscription s'est ouverte dans la perspective d'une cotation de cette société parisienne, spécialiste des jeux narratifs, à partir du 23 mai 2018 sur Euronext Growth. Son ambition consiste à lever, par cette opération, 20,1 millions d'euros par le biais d'émission d'actions nouvelles.

Créé en 2008, Dontnod, présidé par Oskar Guilbert, a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 9,7 millions d'euros en 2017, en croissance de +33% et un bénéfice net de 2,1 millions avec près de 160 salariés.

Pour cette PME de la création de jeux vidéo, cette introduction en Bourse donnera un nouvel élan à sa stratégie de croissance qui n'a pas connu une évolution rectiligne par le passé. En 2014, elle a connu les affres d'une procédure de redressement judiciaire après les difficultés commerciales de son jeu Remember Me.

-
- © Le studio de création vidéo développe un modèle économique mixte-Dontnod

Heureusement pour elle, son jeu suivant, Life Is Strange, lancé en 2015 et vendu par l'éditeur Square Henix, grand succès commercial dépassant les 3 millions de ventes tous supports confondus, lui a permis de redresser la barre. Parallèlement, Dontnod met actuellement la dernière main au jeu Vampyr. Ce titre est développé pour le compte de l'éditeur français Focus Home interactive avec une sortie qui s'approche, programmée le 5 juin 2018.

Le modèle économique du studio parisien repose sur une approche hybride (cf infographie ci-dessus). Dontnod mise à la fois sur le financement "classique" de la création d'un jeu vidéo vendu à un éditeur contre des royalties perçues sur les ventes et sur le modèle de la "co-production". Dans ce dernier cas, un studio supporte financièrement une partie du "risque" lié au développement d'un jeu mais il conserve en contrepartie une part de la propriété intellectuelle tout en bénéficiant du versement de royalties dès la première vente du titre.

À l'occasion de sa prochaine levée de fonds, le studio parisien de création espère augmenter le financement de jeux développés sur le "modèle" de la co-production, accélérer le rythme de sorties des jeux et saisir d'éventuelles opportunités de croissance externe.

Ses projets à court terme (2018-2020) incluent la production d'un jeu de narration pour l'éditeur Bandai Namco, une suite pour son jeu à succès Life is Strange et un projet encore confidentiel pour le compte d'un éditeur renommé.

Frédéric Bergé