BFM Business

Batman et consorts, des superhéros devenus champions du box-office

The Dark Knight Rises, de Christopher Nolan, s'annonce comme l'un des succès de l'année.

The Dark Knight Rises, de Christopher Nolan, s'annonce comme l'un des succès de l'année. - -

Le dernier Batman, The Dark Knight Rises, arrive ce mercredi 25 juillet sur les écrans français. Le succès lui semble promis, comme tous les films de superhéros sortis ces dernières années.

Un événement attend les cinéphiles français ce mercredi 24 juillet: la sortie du nouveau Batman The Dark Knight Rises, de Christopher Nolan. Un film qui sera probablement l'un des succès de l'année. Aux Etats-Unis, il a démarré très fort, en réalisant -malgré la tuerie du Colorado- le troisième meilleur week-end de l'histoire.

Un succès qui témoigne de la popularité grandissante des superhéros. Batman, Spiderman, X-Men, plus que des personnages, ce sont des marques. Comme le rappelle un expert, le "S" de Superman est l'un des logos les plus reconnus au monde, au même titre que la pomme d'Apple.

A écouter Fabrice Sapolsky, scénariste et fin connaisseur du marché de la bande dessinée américaine, "on est à un pic de popularité des divertissements liés aux superhéros". Des personnages de BD, vieux de presque un siècle, sont ainsi devenus icônes du cinéma.

Le précédent Batman a réalisé 1,5 milliards de dollars de recettes

Avengers, qui réunit dans le même film Iron Man, Captain America ou encore Hulk, est le blockbuster de l'année. Il a généré 1,5 milliard de dollars de recettes. C’est le troisième film le plus rentable de l'histoire, derrière Titanic, mais devant n'importe quel Harry Potter.

Le nouveau Batman est du même tonneau. L'épisode précédent a réalisé plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires. Si les films de superhéros font recette, c'est aussi que leur qualité a, en moyenne, augmenté. Les deux entreprises de référence du secteur, DC, propriété des studios Warner, et Marvel, racheté par Disney, supervisent d'une poigne de fer la réalisation des films. Plus question de trahir l'esprit de tel ou tel superhéros. Il faut plaire au plus grand nombre mais aussi ne pas décevoir les fans, à l'affût du moindre détail.

Anthony Morel